Suite et fin des péripéties dans les transports

Fini le pass Navigo que j’avais depuis mes 19 ans! Hé oui, plus de travail, plus de RDV quotidiens… Le monde tourne sans moi et j’aime ça!

Précédemment, je narrais mes difficultés à trouver une place dans les transports parisiens entre ceux qui font comme s’ils ne vous avaient pas vu, ceux trop plongés dans leur bouquin (et qui ne prennent pas la peine de lever leur regard quand vous demandez une place)… Bref, la vie n’est pas un long fleuve tranquille et être enceinte vous donne juste le droit de ne pas faire de régime au printemps car les caisses prioritaires au supermarché c’est pareil!

Comme je l’ai déjà écrit, à partir du 7è mois je demandais à m’asseoir et on voit bien que les gens regardent le ventre. Je devrais me balader avec les échographies pour prouver que ce n’est pas une soirée bière!

C’est parti pour mes anecdotes véridiques et vécues

Il y a un problème de signalisation ou de voyageur malade je ne sais plus en tout cas, me voilà comme beaucoup d’autres à attendre sur un quai bondé. Le métro arrive déjà plein. Je me fraye un chemin et demande à m’asseoir, sur 8 personnes 1 me regarde et me cède son trône. Et si 2 femmes enceintes arrivaient en même temps pour s’asseoir? Si, si cela m’est arrivé! Même probabilité, une femme se lève seulement. Ma collègue de grossesse me dit de m’asseoir étant donné que ma grossesse est plus avancé qu’elle. Ha c’est fou! “On va bien en faire lever 2” je lui réponds! Le miracle s’accomplit, allez on augmente les proba!

Le pire que j’ai connu, c’est il y a 14 jours dans le bus. Je monte et me dirige vers les places prioritaires prises par des personnes âgées. je ne vais pas leur demander leur âge pour vérifier qu’ils ont le droit de s’asseoir (selon la RAP c’est 75 ans)! Je vais vers les places prioritaires strapontins, des mamans y sont déjà. Il y a un homme parmi elles. Je lui demande (c’est le même rituel rien d’exitant hein!) et il me répond en soufflant (oui, je vous l’annonce c’est un goujat)

“vous ne pouvez pas aller voir les autres places prioritaires?”

“si, justement, elles sont occupées par des personnes âgées”

“je me lève c’est tout ce que je peux faire” et il s’adosse sur le siège contre la vitre

Là dessus, une masse, pardon une femme forte arrive en râlant “c’est pas vrai ça, ne pas laisser une femme enceinte s’asseoir”. Mort de honte ou juste à court de réplique, l’imbécile dégage et je peux enfin m’asseoir…

Il y a des moments de solitude aussi au supermarché. Qui dire de l’handicapé, de la personne âgée ou de la femme enceinte est le top prioritaire? Je faisais la queue et c’était un peu le bordel (presque comme un quai bondé où ne sait plus qui était là avant qui) et une vieille peau (car pas personne âgée) me dit “j’étais avant vous” d’un ton autoritaire. J’ai été tellement scotchée que j’en ai perdu toutes mes répliques et ma mâchoire!

Il y a aussi des bons moments que l’on compte sur les doigts d’une main! A peine arrivé, on nous fait un signe “vous voulez ma place?”, les mercis et sourires sont alors de mise.

Suite et fin donc jusqu’à la reprise probable de la vie active (même si avoir un bébé ne rend en rien inactive) où d’autres anecdotes suivront car nous en avons tous sur la bonne humeur des usagers, les horaires respectés etc

A quelle joie! Mais j’imagine que prendre la voiture n’est guère mieux… On va réfléchir au moins pire, promis!

 

Ma Page sur Hellocoton

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s