C’est décidé, j’utiliserai des couches lavables!

C’est sans doute ma B-A de l’année pour le bien-être de la planète et des fesses de bébé… Ou peut-être que j’ai peur de m’ennuyer durant les 20 heures de dodo de bébé, nan pas possible! Chacun élève son enfant comme il l’entend, je ne me permettrai pas de donner un jugement sur celles qui allaitent ou pas, celles qui font du “tout jetable”… Les couches lavables j’avais déjà un a priori positif donc un peu voire beaucoup de documentation, on attend la période des soldes et hop on fait son stock!

Les couches lavables, Working mum est fan!
Les couches lavables, Working mum est fan!

 

C’est un côté positif de ne pas être la première à accoucher, aussi bien pour tout ce qui concerne la puériculture et les habits qui ne durent que quelques semaines voire jours, mais aussi pour écouter les expériences et se faire son idée. Bien sur Google est là mais les copines c’est toujours mieux! Tout d’abord, j’ai une copine qui a testé les couches lavables et qui m’a dit “c’est de l’organisation mais une fois que t’as le rythme, tu gères”. Ok, je sais faire! Ce sera bientôt l’été et donc les couches pourront sécher sur le balcon au soleil. Ensuite, un autre couple m’a dit “le premier mois, un peu petit le bébé pour mettre des couches et les déchets de bébé sont en plus assez fluides” (désolée pour l’image et au passage je confirme). Ok, je vais acheter des couches jetables pour le premier mois! Et pour quand je serai en sortie, on va pas se compliquer la vie non plus et revenir au lavoir!

Je dis “je, je, je” car oui j’ai acheté quelques couches au départ, j’ai montré au papa qui n’était pas convaincu, les ai montré des vidéos et hop, il est convaincu! Cela a bien été un choix personnel au départ.

Je ne ferai pas une rédaction pour convaincre (car ce n’est pas mon but) et encore une fois il y a beaucoup de sites qui vantent les mérites des couches lavables. Voici pour ma part, ce qui a compté:

  • peau de bébé moins irritée car pas de produits chimiques et en plus les couches sont design!
  • économies réalisées: investissement total de 300 a 800€ contre 3 000€ sur 3 ans (inclus le coût des lessives)… Il y a des modèles de couches qui s’adaptent de la naissance à la propreté donc un seul investissement au départ (c’est ce que j’ai choisi). De plus, les couches lavables peuvent se revendre! Car plus une couche est lavable plus elle est imperméable! Et ça ne veut pas dire SALE. Je peux témoigner, une amie m’a donné au moins 20 couches lavables en bambou qui sont impeccables!
  • planète protégée: les couches jetables représentent le plus gros volume de déchet non recyclable (300 ans) : 4 550 couches en moyenne par enfant sur 3 ans d’utilisation soit plus d’une tonne de déchet.

Pour ceux encore sceptiques, l’ADEME soutient des associations faisant la promotion des couches lavables pour réduire nos déchets comme à Toulouse Mitsa (qui organise d’ailleurs des ateliers de confections de couches et prête des kit d’essai)

A suivre donc le mois prochain pour un essai en vrai!


Rendez-vous sur Hellocoton ! Ma Page sur Hellocoton

Advertisements

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s