Le sale moment de la journée

Sélène (mon bébé pour ceux qui débarqueraient et ils ont le droit) pourrait écrire ce billet si elle avait le don de l’écriture à un mois et demi. J’ai commencé la fameuse rééducation du périnée la semaine dernière chez une sage-femme de mon quartier. Ce qui est un point positif car il a foutu le camp ce fichu périnée accompagné de mes abdos bien sûr (sinon ça serait trop facile la vie!!). La séance dure 20 minutes pendant lesquelles Sélène a dormi profondément, j’ai donc pu me concentrer sur cette sonde qui stimulait en envoyant quelques décharges à mon périnée (pour info, faut serrer quand on les sent)…

 

Maman (moi! suis fière!) avait bien calculé son coup: la tétée avait été donné juste avant. Youpi tralala. Comme quoi, il ne faut jamais crier victoire trop vite. La même aujourd’hui… Sauf que bébé a somnolé dans la poussette le quart d’heure du trajet et arrivé là bas s’est réveillé…

Et là j’ai du me contrôler. Sélène a hurlé, a crié autant qu’elle le pouvait pendant la demi heure de la séance. Déjà j’y allais à reculons… La sage-femme (pourquoi on dit sage? celle là elle a du louper un truc) m’avait prévenu lors de la première séance “essayer de la faire garder”. Je l’avais prévenu que je l’allaitais pourtant et dans ce cas les tétés sont à la demande donc j’étais prête à donner le sein même dans la rue juste avant ou juste après le rendez-vous. J’ai eu la même remarque aujourd’hui “faites la garder la prochaine fois”. Moué. Je suis pas convaincue. Peut-être qu’elle sait bien s’occuper des périnées (enfin j’espère) mais question sciences humaines et bébé alors là… je remets en doute sérieusement. Je l’avais dit au papa que je n’avais pas le feeling, il m’a dit change. Mais clairement on s’en tape du feeling, c’est à côté et c’est une machine qui me fait travailler… pas facile alors de laisser bébé sachant qu’il ne connait pas le biberon mais au final, si ça sera facile de le laisser à papa pendant que je vais faire cette foutue séance sachant qu’au moins il pourrait cajoler sa fille…

Difficile d’entendre son bébé pleurer à la limite de s’en étouffer… Quand on l’a dans nos bras, on fait ce qu’on peut et on sait qu’il n’y a pas mieux alors on est serein même si bébé a du chagrin. Le laisser pleurer, oui quand plus grand il fait un caprice je veux bien (rassurez-vous les futurs parents parfois on entend plus les pleurs), là, au moins j’aurais ma première fois et je ne veux plus que ça se reproduise.

C’est de la souffrance inutile pour les deux.

PS: non ce blog ne va pas se transformer en “je me plains tout le temps” (voir mon expérience aussi pourrie du pédiatre) mais là, j’ai besoin d’exorciser!


Rendez-vous sur Hellocoton ! Ma Page sur Hellocoton

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s