Home bad home

9 mois que nous étions expatriés sur l’île de la Réunion. Même si on choisit l’expatriation, il arrive que la métropole manque cruellement. Là, je ne vous parle pas des fromages (que vous trouvez quand même, attendez vous à payer plus, c’est tout!) ou de l’agressivité ambiante sur Paris (suis parisienne de naissance donc oui, je l’affirme) mais du cocon qu’on a construit, des repères qu’on a plus ni des amis ou la famille plus difficile à joindre. Il faut repartir de zéro ce qui a certes aussi ses avantages!

Pas foldingues les expat’

Il y a pourtant des expatriés qui rebroussent chemin “c’était bien ces quelques années mais on rentre au pays”. Parfois oui, le pays manque trop. Quand on a toujours vécu en métropole, on ne se rend pas forcément compte que c’est un pays magnifique avec beaucoup de diversité: paysages, nourritures, climats, cultures…

J’ai en effet la chance d’être sous le soleil de la Réunion mais on ne peut pas dire qu’il y a ait beaucoup de diversité. Où que vous alliez cela reste une île tropicale… Enfin, je me comprends, sur la côte et au sommet du volcan, bien sûr qu’il y a une différence! C’est comme la Bretagne Nord et Sud, c’est pas pareil pour les Bretons, n’allez pas confondre et pourtant pour nous, mauvais parigos, ça reste la Bretagne.

Bref, tout cela pour dire que j’avais hâte de notre break d’un mois en métropole. Je m’imaginais profiter de tout ce que j’avais louper pendant ces 9 longs mois d’errance. Non je déconne pour l’errance. Hé bien je vais vous dire: je tombe de haut!

Rien ne se passe comme prévu!

Nous rentrons en Juin pour avoir un beau temps. On se croirait en mars avec les giboulées sans parler des températures! Moi, qui me disais “l’hiver ma manque”, oui, je suis maso mais j’aime boire un thé chaud sur le canapé en face de la cheminée (c’est une image car pas de cheminée), finalement j’ai passé trois jours avec mes trois pull enfilés les uns sur les autres, sans parler des bottes que j’ai passé par dessus le jean. Au moins j’ai le style!

On a du enchainer quelques magasins pour habiller bébé, habitué à rester en couche et tee-shirt. Overdose de choix! J’ai ressenti des bouffés de chaleur et des sensations comme quand on mange trop… A la fin cela ne fait plus plaisir…

Mais bordel, où est passé la Working girl qui faisait les boutiques pendant sa pause déj?

Tout simplement, elle est devenue une Working mum où les priorités changent. Je veux de la qualité de vie, fini le métro (bébé l’a bien vécu mais moi pas du tout!). Je vais devenir Rebel’mum!! C’est quoi cet esclavagisme!! Tu m’étonnes que les gens ne sont pas heureux, ha oui bien sûr tout le monde regardent par terre, ne sourit pas… Je ne suis définitivement plus habituée! Moi qui ralait au début qu’à la Réunion il n’y avait rien: pas de musée, pas de jolies villes historiques avec une belle architecture, juste de la plage… Le trait est poussé je vous l’accorde… Je suis en congés parental, le principe est donc de reprendre mon poste dans quelques mois… Alors je fais quoi? Je reprends ma vie pépère avec mon joli et grand appart mais pour redevenir esclave du métro (2H par jour minimum) et du rythme de vie infernal que j’ai justement voulu fuir pour les premières années de ma fille. Bien sûr, ce choix serait conforté par les infos: le nombre de chômeurs augmentent, la tranche la plus touchée est 25/49 ans…

Nous avons pourtant décidé de ne pas rester vivre définitivement à la Réunion. Difficile d’expliquer, il faut le ressentir. Certes le ciel bleu aide, certes prendre la route et de n’importe voir la mer, certes… Je pourrais en trouver plein… Comme je le disais, j’aime la métropole. La France c’est beau. Nous avons donc choisi de poursuivre un peu à la Réunion (super-papa-chéri y travaille) puis de visiter les régions de France (sous la Loire), nous espérons ainsi avoir un coup de coeur et enfin nous installer, recréer ce cocon qui nous fait sentir vivant, heureux… Ce bonheur intérieur qui vous suffit, pas ce vide parisien qui vous pousse à consommer, à du “toujours plus”.

Que les parisiens qui me lisent ne se méprennent pas, ce n’est pas une attaque. Je me sens encore parisienne et avant d’y remettre les pieds, j’en parlais avec des étoiles dans les yeux. C’est le système qui est à changer. Et là, franchement, la politique n’y peut rien, c’est pour cela que je décide de prendre ma vie en mains. Et tant pis si j’ai un boulot moins intéressant en province (et encore ça reste à prouver). Et dire que plus jeune je trouvais les provinciaux, trop provinciaux! Merci à ces 9 mois de m’avoir fait prendre du recul.

Il vaut mieux essayer que de regretter tout sa vie de ne pas avoir tenter.

Alors je lance un appel: idée de régions… Ou vous êtes parisien et vous aimez, n’hésitez pas à le dire aussi! Il y en a pour tous les gouts après tout!!

Rendez-vous sur Hellocoton ! Ma Page sur Hellocoton

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s