On a frôlé l’accident!

Ma fille au parc avec son grand copain!
Ma fille au parc avec son grand copain!

On va souvent au parc avec mes 3 autres copines jeunes mamans. Il y en a plusieurs aux alentours pour nous changer un peu… C’est en réalité un leur tu restes toujours surveillant de la prison (pour reprendre Florence Foresti). Nous étions donc dans le parc de La Saline là où il y a des balançoires, un tourniquet… et c’est bien barricadé (oui, c’est une prison, je te rappelle). Bizarrement, c’est le parc que nos gosses n’aiment pas comparé à celui du Mont Roquefeuil. Ben tu m’étonnes, celui de Roquefeuil n’est pas sur terrain plat mais a une jolie colline donc il y a des escaliers… Puis il y a plusieurs toboggans… Mais voilà, on veut changer et justement éviter les escaliers, la colline où t’es souvent derrière ton gosse! Direction donc la Saline. L’avantage en plus des balançoires et que tu peux faire un tour en poney dans la mini forêt qui est à côté. Ma fille n’ayant jamais vu de poney, je voulais (très égoïstement) qu’elle découvre avec moi (ou son père peut importe, pas à la crèche quoi).

Arrivées au parc, bingo, les poneys sont là, entre deux promenades. Ma fille, vu sa réactivité, les a de suite repéré. On va vers eux, elle me voit les caresser et essaye aussi mais fait des manières du genre « je veux mais je veux pas » en rigolant. Trop mignon. Elle arrive à les caresser et va même jusqu’à leur donner une carotte (avec moi) proposée par le proprio. Les poneys partent en balade donc en route pour la prison! Enfin, le parc quoi.

Bébé reste collé, pas envie… ou qu’avec maman. Surveillant, on vous a pas prévenu?! Bon, alors on joue, on porte bébé… On se casse le dos car bébé a 17 mois et a passé la barre des 2 chiffres sur la balance… Heureusement, un des enfants a un ballon. Ils se mettent donc à jouer au ballon quand… Je vois ma fille passer derrière les balançoires, elle s’en rapproche. Un gamin était dessus et s’amusait à aller de plus en plus vite, de plus en plus fort. Heu…. Là tu flippes. Tout se passe au ralenti. « Sélène, ne bouge pas » dis-je depuis l’autre bout du parc. Ma fille me regarde étonnée du genre « Elle flippe pour quoi la vieille là? » tout en faisant encore quelques centimètres… Punaise!!

Je l’ai récupéré mais tout juste!! SURVEILLANT!! Ne jamais l’oublier!

Mais voilà, il y a quand même un truc que je ne comprends pas c’est pourquoi les balançoires sont au milieu du parc!!!???

Elles ne peuvent pas être dans un coin histoire que les gamins n’aient pas l’idée de faire le tour? C’est qui le concepteur? Encore un sans enfant? C’est comme les architectes, j’ai l’impression qu’ils n’ont pas de voiture à voir les rampes des parking parfois!!

Petit coup de gueule (gentillet quand même).

Conclusion de Pascal David, extrait du Heidegger à plus forte raison

Le propre du véritable danger est précisément de ne jamais venir d’où on l’attend.

Conclusion 2: demain je retourne à Roquefeuil!

Advertisements

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. ah ça c’est bien vrai le danger vient toujours de là ou on ne s’y attend pas hélas… mais plus de peur que de mal heureusement

  2. Tan Lynda dit :

    Comme je te comprends… question sécurité, il y a vraiment peu de parcs où on ne soit sur le qui-vive… il n’y a qu’une fois où je me suis sentie à l’aise et c’était dans l’aéroport de Séoul ! 😉 Parc entièrement en mousse, sécurité à fond… Bon allez, plus de peur que de mal, encore une chose à bien lui expliquer à Sélène et ça ira je pense ! bisous

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s