{RIP mon Babou} Faire le deuil de son animal de compagnie

Je n’aime pas écrire sur des sujets tristes mais parfois, ça doit faire du bien… Il parait. Nos blogs sont nos défouloirs, notre manière de nous confier et de mettre des mots sur des émotions, de partager les exploits de nos petits monstres, démons, anges ou l’acceptation de situations pénibles. J’ai mis du temps à l’écrire ce billet. Presque encore plus à le publier… En ce jour de Toussaint, petit hommage à mon chat noir Babou disparu il y a 5 mois.

Au départ, trop de douleur, même pour un chat. J’en connais qui pensent que la vie animale ne vaut pas celle de l’homme. Certes, il faut relativiser. Je suis pour le respect de la vie.  Un animal de compagnie comme son nom l’indique, t’accompagne dans ta vie, te câline, partage des moments. Mine de rien il est dépendant de toi: il attend sa nourriture mais aussi ton affection. Encore plus les chiens que les chats. Moi, je suis plus chats. J’aime leur indépendance. Le chien te regarde trop comme si tu étais DIEU. Certes, tu es le sien mais je préfère un animal indépendant. Question de caractère. Pour ça, avec Babou, j’étais gâtée! C’est pas le chat le plus câlin du monde c’est clair, sans doute le plus indépendant même, mais tout câlin qu’il venait faire était pris comme un grand geste. Comme une demande en mariage🙂 Cela n’arrive pas tous les jours. Vous voyez l’image. C’est ça qui est beau aussi: vous apprenez à l’aimer votre animal même s’il n’a pas le caractère que vous imaginiez au départ. Un peu comme avec votre chéri (hihi)

Mon chat Babou
Mon chat Babou

Avant la naissance de ma fille, je me posais des questions sur le quotidien entre bébé et mon chat. Autant dire que dès le retour de la maternité, ce fut parfait. Pas de jalousie et un chat complètement ignorant jusqu’à ce que bébé marche (ce qui arrange au départ). Ensuite, ça a été un chat qui se laissait faire: bébé l’enjambait, essayait de le porter, lui touchait la queue parfois la tirait… J’ai toujours surveillé mais sans stress. On dirait que ma fille comprenait le « doucement » ou le « câlin » que je lui disais car elle faisait doucement après. C’était vraiment mignon à les voir les deux. Ma fille en voyant le chat arriver commencer à danser et l’appeler (elle essaye d’imiter le miaou). J’avais pris cette habitude aussi après le coucher pour la sieste de ma fille de prendre quelques instants à deux, avec Babou.

Je m’imaginais déjà plus tard, à 3 ou 4 ans de ma fille, de la faire participer aux soins du chat: donner la nourriture par exemple et lui apprendre aussi à respecter l’animal. Pour moi, il y a des avantages à avoir un animal de compagnie. Pour les enfants, cela leur apprend doucement l’empathie, l’amour, les responsabilités, une certaine forme de communication/d’échanges, le jeu… On aime ou pas en tout cas avoir un animal (loin de moi l’idée de vouloir convaincre). Le problème est que l’animal a une durée de vie plus courte et donc quand vous le prenez, vous savez que vous aurez son deuil à faire. C’est dommage hein d’y penser déjà. J’ai eu un chat étant ado et le deuil a été dur. Aussi, je ne voulais plus d’animal. La vie en a décidé autrement. Quelle expression bizarre! Non, c’est bien moi qui ait décidé ainsi mais avec des circonstances particulières. J’ai accueilli Babou quand il avait un an et il est mort à 3 ans.

Un parc pour un bébé qui bouge
Un parc pour un bébé qui bouge

Quand nous avons décidé de nous expatrier à la Réunion, c’était clair que je l’amenais! C’est un membre de la famille. Hors de question de m’en séparer ni même de le faire voyager en soute dans l’avion! Je me dis qu’il a connu la vie en appartement puis en maison, qu’il a été heureux à connaître cette liberté de chat, de vrai chat de gouttière.

Que s’est-il bien passé? Il faut savoir que les mâles castrés peuvent développer avec l’âge des insuffisances rénales. C’est très rare que ça soit dans leurs gênes. Mais c’est ce qu’il s’est passé pour Babou (normalement ça se surveille vers les 8 ans du chat). Un matin, il est rentré pas bien, il marchait à peine et s’est mis à vomir. J’ai pensé à un empoisonnement ou à un choc avec une voiture… Le véto en le palpant a vu que la vessie était très dure. M’a annoncé tout de suite la couleur « il y a très peu d’urgence chez les chats et ça s’en est une ». Ils allaient lui passer une sonde pour vider la vessie, faire des analyses de sang pour voir le stade de gravité… Il aurait eu un régime alimentaire à vie. S’il s’en sortait. Le chat était déjà faible. Aurais-je pu voir avant que ça n’allait pas? Habitant dans une maison, je n’avais plus de litière: c’est au manque d’urine et au fait que le chat se lèche souvent entre les pattes que l’on peut relever un possible problème. C’est allé très vite car Babou est décédé à peine 15 minutes après l’avoir laissé chez la véto. Je préfère que ça aille vite: la souffrance inutile non merci. Déjà que je suis contre la corrida alors pour un animal auquel tu t’es attaché… Encore moins. J’ai voulu le prendre pour l’enterrer dans le jardin. Je suis toujours « étonnée » ou perturbée, je ne trouve pas le bon mot, de voir comment tout est si fragile au final et comment ça peut être si rapide en fin de compte.

Comment faire son deuil? Il n’y a aucun moyen je trouve: juste le temps qui passe! Au départ, tu t’attends à le voir arriver encore… Et d’ailleurs, nos voisins ont une chatte noire comme Babou l’était. Pas facile de tourner la page quand un chat qui squatte chez toi te rappelle ton Babou. Cette chatte dont je ne connais pas le prénom a un caractère bien différent: plus sauvage, pas à l’aise avec bébé (plutôt du genre coup de patte dans la figure)… Je l’ignorais et j’incitais bébé à faire pareil. Je pense que bébé a bien senti la différence entre les chats, déjà par mon comportement. Aujourd’hui, avec cette chatte, on s’est apprivoisé… Même bébé! Elle vient se frotter, ça chatouille ma fille, elle rigole… C’est mignon. Je la caresse aussi mais je ne veux plus m’attacher. Fini les animaux de compagnie. Les chats n’ont pas de chance avec moi: aucun n’est mort de vieillesse! 3 chats j’ai eu quand même (1 chute et 2 maladies). C’est sûr que devoir faire euthanasier son animal aussi doit être difficile. Voilà, la vie est déjà assez pénible par moment… Alors limitons! J’ai rapidement éliminé ce qui me faisait penser à Babou: ses jeux, sa brosse, l’alimentation, les gamelles… Les laisser là auraient été un signe de rejet de la réalité. Dur quand même. Tu n’y penses pas moins.

Un conseil pour vos visites annuelles de vos animaux: demandez à vos vétos les maladies répandues, sans être parano bien sur! Quand je pense qu’une prise de sang aurait permis de voir… En fonction du prix, pourquoi ne pas en faire une annuellement ou tous les 2 ans? Ma vétérinaire m’a « rassurée » et me disant que si je n’avais pas été confronté à une insuffisance rénale avant, c’est normal que je n’ai rien vu, rien remarqué… Heureusement qu’avec ma fille, j’ai un autre instinct! C’est con de comparer mais tu te remets en question…

RIP ma boule de poils toute noire.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

19 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. schurdevin dit :

    Bonjour ton histoire m’a beaucoup émue car elle ressemble à ce que je viens de vivre avec mon chat Flubber que j’ai du faire euthanasier la semaine dernière… Il avait 2 ans et 9 mois… Vivre sans lui est un cauchemar, je n’arrive pas encore à reprendre le dessus malgrè la présence de ma fille. Tout comme toi je ne me sens pas d’adopter à nouveau un chat… mon 1er chat a disparu quand j’étais ado, lui non plus n’avait pas 3 ans😦

  2. Kaellie dit :

    J’ai eu beaucoup de mal à lire ton article sans pleurer car ma princesse nous a été cruellement arraché par un chauffard en début d’année.

    Ton chagrin est important et c’est normal qu’il dure !! Sans faire d’anthropomorphisme, aujourd’hui, dans notre société, nos amis sont des membres à part entière de nos familles et je ne conçois pas que l’on puisse se moquer du chagrin de quelqu’un qui a perdu son compagnon, même si c’est Bubulle le poisson rouge.

    Babou a eu une belle vie avec toi, n’en doutes pas.❤

    Laisses peut-être une chance à cette minette, je l'ai fais cet été et je ne regrette pas, même si ça ne remplis pas le vide laissé par l'absente🙂

    1. theworkingmum dit :

      Il doit y avoir une rage en plus quand c’est un accident… La minette est à la voisine donc la question de la prendre ne se pose pas… Nous avons dans nos projets de pas mal bouger donc pour le moment ce n’est pas compatible avec prendre un chat. Je reste donc en deuil avec l’optique du voyage, ce qui est plus gai🙂 Courage à toi aussi!

      1. Kaellie dit :

        Oh oui, beaucoup de rage. Et de culpabilité aussi….
        Pour la minette, je pensais plus à te laisser « attendrir » à nouveau qu’à l’adopter, en attendant de pouvoir te poser à nouveau et de pouvoir accueillir un nouvel ami pour Sélène🙂

  3. natetsesoursons dit :

    Il était magnifique…… C’est toujours une grande perte et un grand chagrin la perte d’un animal….Personnellement je viens d’adopter mon 3ème chat, le 1er est mort d’une infection pulmonaire, la 2ème s’est faite écraser, et Maija vient d’arriver….
    A chaque fois c’est une grande peine, mais je ne peux me résoudre à vivre sans animal et plus particulièrement sans chat…..
    Ils ne se remplacent pas, ils se suivent dans notre vie, ils ont tous leur place dans notre coeur, leur caractère, leur histoire…..
    Je les aime tous, à chaque fois, et je préfère prendre le risque de pleurer et de souffrir de leur perte plutôt que me passer de leur présence…….. Je profite d’eux le temps qu’ils sont là, et quand ils partent je sais que j’ai tout fait pour qu’ils soient heureux…….

    courage ♥

    1. theworkingmum dit :

      Je comprends bien ton point de vue mais je n’arrive pas… Peut etre parce que je n’ai pas fait le deuil? Merci en tout cas.

  4. C’était une belle beauté noire dis donc je suis désolée je me doute que c’est difficile car même si se sont des animaux de compagnie ils sont toujours la pour toi ! je ne pensais pas m’attacher à une boule de poil maintenant que j’en ai une je me rends compte qu’on les aime bien que la mienne soit intenable en ce moment à cause de sa collerette !! Encore désolée et c’est un très beau texte !! Bisous

    1. theworkingmum dit :

      Merci miss, hate de lire ta petite vie avec ta boule de poils🙂

  5. Elosyia dit :

    Je comprends ta tristesse. Un animal c’est une présence formidable et bienveillante et c’est très dur quand ils s’en vont. J’ai déjà eu 2 chats et chaque fois, ils m’ont apporté beaucoup et j’ai toujours eu du mal à faire leur deuil. Je m’étais promise de ne plus avoir de chats, parce leur perte m’était trop douloureuse et finalement moi et mon chéri avons pris un petit Mao. Au bout d’un mois, il a été très malade et on a eu très peur. Mais maintenant ça va mieux. Pas évident de partager ton expérience, mais merci à toi de l’avoir fait et de nous avoir fait connaître ton Babou.
    Bisous !

  6. C’est très triste de perdre un animal, je sais. J’ai perdu mon chien il y a 10 ans et je pense encore à lui… Notre Minette commence elle aussi à vieillir, mine de rien, elle a 6 ans déjà… et je commence déjà à me demander comment on fera si jamais…
    Cela dit, je pense qu’on ne peut jamais dire plus jamais, surtout avec un chat, ils arrivent tellement vite dans nos vies, ces petites boules de poils !

    1. theworkingmum dit :

      En effet, j’avais dit jamais (je crois)… On craque car on se dit qu’on leur apportera du bonheur… Et parfois un seul regard suffit!!

  7. DarkGally dit :

    Ton texte m’émeut beaucoup… mais tu t’en doutes !
    RIP beau Babou !

    1. theworkingmum dit :

      Oui ma Dark je m’en doute bien🙂 Je t’assure que CA ME FAIS ENCORE CHIER!!

  8. Marilou dit :

    C’est très dur de voir partir son animal. Il fait partie de la famille, on l’a aimé pour différentes raisons qui nous sont propres. Ca fait 2 ans que j’ai fait piquer mon chien et je le pleure encore. C’est vrai que quand on prend un animal, on prend aussi la souffrance du deuil qui finira par arriver. Pour ma part, entre la joie et l’amour qu’apporte une boule de poils tout au long de sa vie, et ne plus en avoir à la maison pour éviter de revivre une perte, j’ai vite choisi. J’ai toujours des animaux (chien ou chat, j’aime autant les deux). Je ne pourrais pas vivre sans, même si je m’étais juré le contraire quand j’ai perdu mon chien et mes chats précédents.
    Bon courage, Babou avait l’air très sympa et très beau (c’est très joli un chat noir). C’est dur, je comprends ta peine.
    Bises

    1. theworkingmum dit :

      Merci! Avec mes expériences malheureuses… On verra!! Je comprends ton point de vue en tout cas: l’amour prime et le bien-être qu’on apporte à un animal aussi. Je ne pense pas que mon deuil soit complètement fait… Bises

  9. Tan Lynda dit :

    Oui je te comprends parfaitement puisque je fais partie de ceux qui aiment leurs animaux de compagnie presqu’autant que les humains… Et chez moi on a beau dire « plus jamais », il y a aura toujours des animaux… Nous sommes chiens plutôt ici et chaque deuil est dur pour moi, et il y en a eu en une trentaine d’années…. je pleure déjà pour des animaux sauvages alors pour les miens, je te laisse imaginer. J’espère que ta peine s’atténuera avec le temps car comme tu dis il n’y a que ça qui aidera… mais ne dis pas « plus jamais », ça a tendance à en faire venir un plus vite que tu ne crois😉

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s