Hypersexualisation: un nouveau vrai fléau, merci qui?

On dit souvent que les temps changent pour signifier « heureusement que c’est plus comme c’était! ». Je suis une adepte de cette citation sauf sur la sexualité de nos pré-ados. Je me souviens, quand je suis rentrée au collège, ne pas m’intéresser du tout aux garçons. J’étais à fond dans l’équitation (au moins il y a de vrais étalons, pffff, désolée c’est déplacé!). Ce n’est qu’en 4è, à 13 ans, que mon intérêt a changé doucement. J’y suis donc allée en douceur: maquillage qui se limitait au crayon noir, petits gestes de drague et signes de « tu me plais »… Dans ma classe, certaines étaient déjà en course: tu en as embrassé combien? tu embrasses avec la langue au moins? Moi, j’avais un amoureux attitré (que je connais encore!) donc je n’étais pas trop influencée ni pour leur plaire ni pour rentrer dans leur cercle. J’étais dans ma bulle d’ado…

Je ne me suis intéressée à la lingerie sexy qu’à ma majorité il me semble alors que je découvrais, il y a déjà bien longtemps, dans « ça se discute » que des petites filles de 9 ans mettaient des string, portaient les bijoux de maman, mettait partout du maquillage… Dommage, je ne me souviens plus du titre de l’émission mais cette séquence m’a marquée. Suis-je de nature has-been?

Le débat est aujourd’hui relancé. La sexualité est trop présente qu’elle en devient banale, dixit le Quotidien du médecin. Oui, aujourd’hui, les corps minces sont exposés comme des œuvres d’art, pour prouver qu’on est bien dans son corps on se doit d’être provocant… Bref, on a vite envie de grandir pour être comme maman ou surtout pour être comme la fille vue dans telle pub ou tel magasine (parce que maman elle est jolie mais bon….). Il y a du mimétisme chez nos enfants c’est certain. Sans penser à mal, j’essayai les bottes de ma mère, ses bijoux… Il faut les accompagner tout en expliquant où cela s’arrête. Le mascara à 10 ans qui est pour? Déjà à 30, j’en mets que pour sortir en soirée… Depuis que je suis maman, j’ai à peine entamé le tube neuf, c’est pour dire que je vais le rentabiliser celui-là!

Une des images qui a relancé de débat de l'hypersexualisation des jeunes filles
Une des images qui a relancé de débat de l’hypersexualisation des jeunes filles
© Vogue

Il y a problème quand nos jeunes filles utilisent à outrance des postures connotées sexuellement, des attitudes séduisantes… On appelle cela l’hypersexualisation. Il y a encore plusieurs définitions de ce terme décrites par le Quotidien du médecin. Bien que l’âge moyen du rapport sexuel ne change pas, on s’aperçoit néanmoins qu’il y a un déséquilibre à utiliser la sexualité/sensualité pour se faire aimer (au sens de se faire accepter et non vouloir séduire au titre d’amant) et surtout c’est souvent inconscient. Le docteur Fohet souligne dans l’article que ce sont généralement des jeunes filles qui souffrent de carences affectives ou de déséquilibres familiaux.

Il faut alors qu’elles soient prises en charge afin d’éviter des dérives, je cite le docteur Dohet: troubles alimentaires (tels que la boulimie ou l’anorexie mentale), perte d’estime de soi, dépression, multiplication des partenaires sexuels à l’adolescence, toxicomanie… Ces filles en perte de repères sont souvent issues de familles dont le cadre structurant fait défaut. Dans le pire des cas, leur adhésion aux stéréotypes sexuels et sexistes véhiculés par la société et, notamment, par les films pornographiques (domination sexuelle de l’homme sur la femme, par exemple), fera d’elles -plus tard- des victimes de violences psychologiques, physiques ou sexuelles »

Le docteur Fohet est gynécologue et donc reçoit des patientes qu’il amène à réfléchir et pose les bases d’une relation de confiance. Mes gynécos ne m’ont jamais posé plus de questions que cela! Et pourtant on subit encore cela en adulte, non? Si ces jeunes filles sont dans un climat familial non propice, en effet c’est aux médecins de prendre le relais mais croise-t-on souvent des médecins suffisamment attentifs et informés de cela? Est-ce toujours de la faute des parents?

L’influence des médias et de la société peut suffire à mon sens pour créer des comportements inappropriés chez les filles de moins de 12 ans sexuellement parlant. A nous, parents, d’ouvrir l’œil et pourquoi pas proposer un suivi avec un médecin si le dialogue ne suffit pas. Je pense que l’école doit aussi jouer un rôle après tout, on m’a bien fait voir un accouchement en vidéo et avant de devenir mère on fait du sexe, non? Pourquoi ne pas remettre dans l’ordre? L’école ne se limite-t-elle pas un peu trop  à « faire apprendre par coeur » et pas comprendre? L’article malheureusement ne parle pas des enfants garçons, j’aurais aimé car je suis sure qu’ils subissent aussi ces images « glamour » et qu’ils jouent un rôle étant les camarades de jeux de nos filles.

Je dois dire que j’ai aimé l’époque dans laquelle j’ai passé mon enfance (vive les années 80!): on m’a laissé jouer à la poupée jusqu’à ce que je n’ai plus envie, on m’a laissé aller à l’école seule sans le SMS obligatoire « bien arrivée » de peur des accidents, des enlèvements… Vit-on dans une époque où tout est connu plus tôt ou est-ce le fait d’être mère qui me fait voir tout ce qui ne va pas??
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. la farfa dit :

    C’est vrai que ma nièce impressionne même sa mère, qui demande à son mari « nan mais quand même, je suis pas poseuse à ce point là rassure moi? »
    Alors imitation de maman et de ce qu’elle voit à la télé, ou simple attittude de petite fille, mais mal interprêté par nos regards d’adultes?
    (je vous rassure quand même, elle a 4 ans et ne se maquille aps, pas de chaussures à talon, des vêtements corrects etc. Juste que c’est vraiment une poseuse par moment quoi. ^^ Moi, ça m’a plutôt fait rire parce que je n’y voyais qu’un jeu innocent. Mais maintenant, je me questionne un peu quand même.

  2. cleanettte dit :

    C’est bizarre, on parle chose qui seraient apparus dans les magasins, des strings pour enfant?!? d’attitudes volontairement sexy de la part d’enfants?!? Finalement pour ma part je n’ai pas vu grand chose de tout ça et pourtant même si je vis en province, je ne suis pas vraiment dans un cadre protégé mais je n’ai pas l’impression de voir pire que dans mon adolescence il y a 20 ans.je n’ai jamais vu de string pour enfant et pour le reste il y a bien quelques rares demoiselles qui a 10-11 ans essayent de paraître le double mais elles restent exceptionnelles. Pour les autres ce n’est pas le maquillage grossier des jours de fête qui les rend plus féminines, j’aurais plutôt l’impression que ça les fait ressembler aux petites filles de 5 ans qui ont piqué le maquillage de maman.
    En ce qui concerne les histoires d’amour, dans ma classe en CM2 ça commençait déjà pour d’autres avec les histoires de bisous, moi je me contentais des sentiments. Pour fiston 12 ans et ses copains de classe visiblement ça n’a pas changé: il y a bien quelques petites histoires mais il n’est encore pas question de quoi que ce soit de sérieux. Si certaines de ses copines vont jusqu’à mettre un trait d’eyeliner voir un peu de fond de teint et des bottes à talon pour aller au collège pour camoufler les boutons. Leur corps aux rondeurs encore enfantines ne trompe personne. Je suis peut-être trop innocente mais je ne vois en tout ça rien de bien dangereux.
    En fait ce que je trouve le plus dangereux, c’est le regard de la société lui même : une enfant de 6-8 ans ne peut plus se promener sur la plage sans un haut de maillot de bain sans se sentir gênée. Idem si en plein été elle porte en ville un short et un maillot court montrant le bas du ventre c’est des regard voir des commentaires de mec alors que je portais la même chose sans problème à 12ans!

  3. Ma fille n’a que 6 ans et pourtant je suis attentive à tous ces aspects. Elle sait déjà qu’elle devra attendre d’avoir 16 ans pour mettre un peu de maquillage, que les chaussures à talons c’est juste impossible avant … je ne sais pas encore quand! Bref, j’essaye de préserver son enfance autant que possible, et j’essaye aussi de créer un climat de confiance et de conversations faciles pour qu’à l’adolescence (notamment) on arrive encore à communiquer (on y croit !) et que je puisse lui expliquer les enjeux liés au fait de donner l’apparence d’une femme quand on est une jeune fille. Donc oui, sujet d’actualité, délicat, et qui mérite qu’on s’en préoccupe dans nos foyers😉

  4. mymyblue dit :

    Je suis toute a fait d’accord avec toi.
    Cette hyper-sexualisation me dégoûte vraiment. Mais, laissez nos petites filles vivre leur enfance correctement au moins jusqu’à l’adolescence, elles ont toutes leur vie pour faire les femmes.
    Ca me choque de voir que les magasins proposent des vêtements sexy et string en taille 7 ans, de voir des groupes de petites filles danser avec des poses obscènes comme si c’était normal! Et la photo que tu as mise est tout a a fait approprié pour cet article, elle est a vomir !!
    J’ai été un « garçon manqué » très longtemps, j’ai seulement commencé a me mettre du maquillage et m’habiller pour draguer vers les 20 ans (et encore maintenant, je ne me maquille jamais, sauf mariage ou noël!). Et j’aimerais offrir la même enfance a « petite soeur ». Mais je crois comme toi que ca passe aussi par l’éducation des garçons dont on ne parle pas assez et qui ont leur importance dans cette nouvelle tendance : donc nous allons aussi faire attention a la façon dont nous élevons TJ. Encore une fois, tu mets le doigt sur un sujet qui nous préoccupe, nous mamans du 21eme siècle. Merci🙂

  5. Val1603 dit :

    Justement depuis quelques temps, je me pose cette question, avec l’envie d’en faire un article… : « suis-je une mère vieux jeu ??? » parce que ma fille n’a eu le droit de se maquiller pour aller au collège qu’à 16 ans ? parce que je la surveille dans toutes ses sorties : avec qui ? où ? n’oubliant jamais de préciser un horaire pour rentrer…, surveillant quotidiennement sa tenue… lui rappelant sans cesse combien il est important de se préserver, de ne pas faire pour faire plaisir, ou pour faire comme les copines… lui disant combien elle a encore le temps, et qu’elle doit encore profiter du temps à être une grande enfant… Et parfois, lorsque je vois ses copines, j’ai peur !!!
    Difficile de trouver la juste mesure et de leur expliquer comment il est important de se respecter en tant que jeune fille et surtout de respecter son corps…

  6. DarkGally dit :

    C’est vrai que j’ai l’impression où les petites filles ne sont plus dans l’imitation de Barbie ou Maman, mais bien de la chaudasse de la télé…

  7. Tan Lynda dit :

    Tu as le chic pour mettre le doigt sur nos angoisses ! J’ai exactement les mêmes questions, les mêmes peurs, les mêmes remarques… et encore je suis plus âgée que toi😉 Je n’essayais pas les vêtements de ma mère, ni son maquillage etça m’a encore plus motivé j’ai du commencer à me maquiller vers 22 ans je pense… donc bref, à l’époque on n’avait pas autant d’influence des médias, on était quand même plus naturelle. Je me rappelle que les premiers strings sont apparus quand j’étais au lycée et déjà ça nous choquait de voir les filles en mettre… alors je ne te raconte pas comme mes cheveux se sont dressés quand j’ai lu il y a une petite dizaine d’années un article qui expliquait que les petites filles de 9/10 ans allaient acheter leurs strings avec leurs mamans, et quand j’en ai vu en rayon aussi !!! Je suis bien consciente qu’on est loin des années 80/90, que la société a changé et qu’on ne vit pas en autarcie, etc… Mais je ferais mon possible pour que ma fille profite de son enfance et ne cherche pas à jouer les femmes trop tôt. J’ai eu beaucoup d’exemples de filles que j’ai vu grandir et qui sont passées par les phases que tu décrits et moi ça m’a encore plus motivé pour être vigilante et rappeler à ma fille comme c’est bon d’être un enfant… le maquillage, les strings, les garçons, la pilule, ça viendra, on en parlera mais le plus tard possible ! lol

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s