Encore un témoignage contre la réforme du congé parental

Sur ton blog, tu racontes ta vie de maman, c’est donc toujours intéressant pour toi et parfois moins pour les autres, il faut l’avouer. Sur ton blog, tu prends aussi parfois position. Dernièrement, j’ai dit non à la réforme du congé parental à venir en mars 2013. J’aime le dialogue, c’est pourquoi j’ai proposé aussi de publier tout témoignage pour ou contre… Et j’en ai eu un de suite! Victoire personnelle 🙂 Donner assez envie d’être publiée sur mon blog pour cette maman de 30 ans qui livre ici son expérience du congé parental. Témoignage dans lequel je me suis retrouvée et en plus, elle y met de l’humour 🙂

Pourquoi ne faudrait-il profiter de ses enfants qu'en vacances? Et vice et versa pour eux!
Pourquoi ne faudrait-il profiter de ses enfants qu’en vacances? Et vice et versa pour eux!
© alpesdehauteprovence-tourisme

Situation: Je suis une jeune femme de 30 ans avec 2 enfants (9 ans et 20 mois) et un mari. Je suis actuellement en congé parental (CP dans la suite du texte) depuis la naissance de two…

Petit retour en arrière:
J’ai eu mon 1er enfant a 21 ans, je travaillais, et à cette période (2002) pas de CP rémunéré pour le 1er…. Dilemme….je ne me sentais pas du tout de laisser mon petit bout de 2 mois et demi en garde, ça aurait été un véritable déchirement….- là il y en a qui vont dire que je chipote, c’est pas le bout du monde quand même…!, et bien si , pour moi ce n’était pas concevable, j’avais envie de m’occuper de mon enfant, apprendre à le connaitre, lui faire découvrir le monde qui l’entoure, le laisser s’épanouir à son rythme…-…..donc que choisir: arrêter de travailler pour m’occuper de mon fils et perdre un revenu ou reprendre le travail mais me sentir déchirée, y aller a reculons, bâcler la tache pour rentrer plus vite (retrouver son odeur, son contact…), être en arrêt maladie au moindre trucs pour profiter de lui….

J’ai fait le choix -en concertation avec le papa (qui n’est pas mon mari actuel)- d’arrêter de travailler. Le salaire de mon conjoint nous permettait de « vivre » de façon normale mais sans à côté (pas de resto, ni de ciné, et vacances dans la maison de famille !). Et je ne regrette rien, il a aujourd’hui 9 ans et je me souviens encore de ces moments passés avec lui, de ces/ses découvertes, du bonheur des rires partagés. Je suis contente d’avoir pu lui offrir de commencer sa vie avec la chaleur d’un de ses parents toute la journée…

J’ai repris le travail lorsqu’il a eu 1 an, pour la raison d’une séparation (qui n’avait rien a voir avec mon arrêt de travail), et là la course a commencé: chercher un mode de garde, sachant que j’ai retrouvé du travail 15 jours après m’être inscrite à l’ANPE (et oui ce n’était pas encore Polemploi !…ouhlala je me fait vieille..!) et que je n’avais pas encore trouvé où le faire garder. Pas faute d’avoir chercher mais entre l’ass mat’ qui demandait a l’époque (en 2002, je le rappelle) 3.50 euros de l’heure + les frais et, qui ne gardait les enfants que de 8h à 18h et pas le mercredi, à celle qui ne voulait pas prendre l’enfant sur ses genoux car elle n’est pas la mère et ne veut pas avoir trop de lien….(là je suis partie en courant …), à la crèche pour laquelle il fallait s’inscrire avant d’être enceinte (chercher l’erreur !) pour espérer avoir une place a la fin du congé mat’…Bref pas de mode de garde. J’ai donc jonglé entre une ass mat’ qui me le gardait une journée où elle avait moins d’enfant (mais au black car toutes ses places était prises) et la famille du papa (en pleine séparation conflictuelle, pas évident a gérer), tout en appelant 2 fois par jour le service d’attribution des places en crèche pour ne pas me faire oublier et leur rappeler ma situation (parent isolé, travaillant, enfant gardé à droite, à gauche et pas assez de revenu pour payer une ass mat’). J’ai du tellement les harceler qu’il m’ont attribué une place en crèche familiale (ass mat’ rattachée a une crèche) au bout de 2 mois !

2 mois à courir comme une dingue. Le changement a été brutal pour moi et pour mon fils qui heureusement c’est toujours bien adapté partout…
Et franchement si j’avais eu la possibilité, je me serais occupé de lui plus longtemps car même le 1er enfant a le droit que ça soit un de ses parents qui s’occupe de lui si il en a envie et qu’on lui laisse ce choix. Et sinon, au moins améliorer les conditions d’accueil des jeunes enfants, conditions tant matériel, physique et humaine que financière.

Portait d’une maman qui porte son fils

Et pour mon congé actuel, alors…:

Si vous avez réussi a tout lire/comprendre et que vous êtes encore là (donc pas lassés), vous aurez compris que j’ai un nouveau conjoint qui est même devenu un mari…

Nous avons donc décidé d’agrandir la famille (bah oui il en faut bien pour s’occuper de nous plus tard, l’état n’ayant déjà plus de sous pour payer les retraites actuelles …!! lol).

La question de prendre ou pas un congé parental ne s’est pas posé longtemps pour moi: je voulais m’occuper de mes enfants !! Et puis mon mari étant à son compte et travaillant beaucoup (7h/18h30 en rentrant 1h le midi et 1 we sur 2), on ne voulait pas avoir un rythme de fou. Il faut imaginer que pour venir vivre avec mon mari, je me suis éloignée de mon travail de 65km (j’habite en province, dans l’ouest de la France , je faisais 1h30 de trajet matin et soir pour aller travailler avec des horaires en « coupés » je partais parfois a 7h30 pour rentrer a 1h (bonjour l’amplitude horaire…, je lève mes enfants mais je ne les revois que le lendemain…ça non !)

Et finalement pour quoi mon mari n’aurait pas pris ce congés??? En 1er car il ne se voit pas s’occuper des enfants et de la maison toute la journée et tous les jours. Il s’en occupe volontiers le soir et le we, joue avec eux, partage les taches ménagères mais il a besoin de faire autre chose. En 2nd car professionnellement ce n’est pas possible: il est a son compte, il n’a pas de possibilité de remplacement sauf a un coût élevé (et il a le plus gros salaire) et qu’il travaille avec des animaux vivants qu’il a besoin de suivre, il ne peut pas tout déléguer et ne plus s’en occuper c’est quand même le travail de sa vie. En 3eme car il ne peut pas allaiter et que moi je souhaitais le faire.

Depuis 20 mois que je suis en congé parental, c’est juste le pied ! D’ailleurs en parlant de pied, le plus grand reprend pied a l’école car il a moins un rythme de fou et qu’on est plus disponible pour suivre son travail (et ça aussi c’est important). Et puis le pied pour la mini c’est d’avoir poser les siens sur le sol avec maman, à son rythme; d’avoir son compte de sommeil car je ne suis pas obligé de la réveiller le matin, d’être calme et au calme, de prendre le temps des acquisitions (langage, propreté, découverte du monde), le tout dans un cocon chaleureux et apaisé car je suis heureuse d’être là avec elle.

Et le CP ne me coupe pas du monde extérieur bien au contraire, j’ai plus de vie sociale qu’avant: je suis engagé bénévolement dans une assoc qui s’occupe du centre aéré sur notre commune car ici on est si petit que l’état ou la commune ne peuvent gérer ce genre de structures. Là aussi si il n’y avait pas des parents en CP à temps plein ou partiel , les enfants n’aurait pas de centre aéré (un mode de garde en moins pour les scolarisé !); et 90% du bureau de l’assoc’ qui est uniquement composé de bénévoles est gérée par des parents en CP.
Ce CP m’a aussi permis de réfléchir a ma place au travail vis a vis de ma vie de maman/femme, une reconversion professionnelle est en vue pour un meilleur accord avec notre choix de vie…

Et pour parler de choix de vie: effectivement le congé parental « coupe » dans les revenus , mais nous avons fait le choix de vivre plus simplement et d’offrir du temps a nos enfants/notre famille plutôt que d’essayer de combler le vide par des cadeaux, des sorties au parc d’attractions…..Nos sorties en famille se résument souvent a une balade dans la nature mais qui nous offre tellement d’échanges/de découvertes et d’apprentissage a nos enfants qu’elles n’ont rien a envier a un McDo/ciné.

Alors papa, c’est toi qui t’y colle?

Et si la loi est modifiée?
Nous n’aurons plus ce choix de nous occuper de nos enfants jusqu’à 3 ans! Quel dommage! Pour l’état, ne pas investir (on a tous compris qu’il y avait aussi une histoire financière !) dans les générations futures est je pense un choix douteux. Il risque d’y avoir des dérives ailleurs : il manque des places d’accueil pour les enfants, d’autres moins légales vont voir le jour engendrant une moindre stabilité et un stress plus important pour les parents et de fait les enfants.

La loi obligerait les pères a prendre un CP sous peine de voir celui de la mère réduit (ce n’est pas digne d’une République! …socialiste qui plus est…(n’entendez pas par là quelque positions politiques qui soit )), mais qu’en est-il de ceux qui ne PEUVENT PAS prendre ce congé, non pas par volonté mais pour cause professionnelle. Là aussi, des dérives peuvent naître: j’imagine bien un indépendant dire qu’il est en CP, salarié sa femme et continuer a travailler et elle s’occuper des enfants… Pas trop de contrôles possible….Ah oui c’est totalement illégal et malhonnête, oui mais on joue presque sur le même tableau que nos très cher concepteurs de cette loi..

Une rémunération a 60% de brut….. Petit calcul rapide, je toucherais 80 euros de plus qu’aujourd’hui mais uniquement sur 7 mois……Je ne suis pas gagnante mais l’état fait de grosses économies. Mais pour payer quoi au fait? Plus de professeurs pour des classes moins surchargées? Mais non, enfin plus ils sont nombreux, plus ils se tiennent chaud donc on fait aussi des économies de chauffage!!! Et puis ceux qui n’arrive pas à suivre…. Débrouillez vous !

Ce que je propose:

  • Que l’actuel système du Colca soit aussi possible dès le 2ème enfant pour justement laisser PLUS DE CHOIX a celles et ceux qui veulent concilier un peu des 2
  • Qu’il y ait une place d’accueil abordable tant financièrement que physiquement pour chaque enfant qui naît, de façon a vraiment laisser le choix aux parents
  • Que la durée congé paternité soit augmentée (1 mois me semblerait un minimum) et que l’on travaille sur une meilleure image du/des parents qui prennent le temps pour leur enfant
  • Ré-estimer le CP: ce qu’apporte le parent a son enfant nul ne peut le remplacer, ça a une valeur inestimable et non monnayable. L’apprentissage et la transmission des savoirs d’une génération a l’autre sont la pérennité d’un monde sain et respectueux.
  • Qu’on laisse le choix, car je ne vois pas la différence entre donner aux parents des aides pour payer l’ass mat’ ou la garde à domicile ou financer en partie les places de crèches ou donner environ 500e de congé parental…
T’as raison, entraines-toi petit gars!!

Encore un témoignage contre cette réforme et des idées concrètes d’amélioration, preuve que le débat doit être lancé avec la concertation de tous!

Déjà une trentaine de blogs mobilisés contre cette réforme, 500 signatures récoltés pour la pétition et 150 nouveaux fan sur la page Facebook sur la première journée de mobilisation du 14 janvier.

A suivre…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. ange-etrange dit :

    J’ai une fille de 10 mois. Je n’ai pas pris de CP parce que rester à la maison c’est pas mon truc, parce qu’au niveau financier c’était pas possible et que comme je suis instit, j’ai quand même un ^peu de temps pour mes enfants… Je trouve ce projet de réforme hallucinant (remarque comme la refondation de l’école où on se précipite dans un truc pas pensé). je m’interroge quand même, pourquoi revoir le CP, faire garder son enfant est une galère (j’ai du bol j’ai une super nounou), donc pourquoi ajouté à la galère quand on sait que 60% des enfants de moins de 3 ans sont gardés par leur parents. pourquoi obliger les hommes ? Pour augmenter les « divorces » ? Avoir un jeune enfant est déjà éprouvant pour un couple alors en rajouter c’est nul. Et apparement, il n’y a pas assez d’inscritrs à pôle emploi qu’on veut en rajouter un certain nombre…. Franchement, et bien que je ne sois pas concernée, je trouve cette réforme complétement nulle.

    1. theworkingmum dit :

      Merci pour ton témoignage! Et vive les super nounous, profites 🙂

  2. Tan Lynda dit :

    Comme toi, je me retrouve dans ce témoignage… même si je n’ai pas eu droit à ce CP, j’ai fait le choix de renoncer à un salaire puis de télétravailler pour voir ma fille grandir, l’allaiter et l’éduquer… On devrait toujours avoir le choix…

    1. theworkingmum dit :

      Oui c’est clair, un dossier de réforme que je ne comprends pas!!

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s