Qui a déjà une place en crèche sur Paris? C’est nous!

Comme on dit « avoir le cul bordé de nouilles », je ne pense pas que j’ai pu le dire souvent (sans que je me plaigne non plus). Il y a des choses qui sont dépendantes de notre volonté et d’autres… Le hasard, la chance, le bon moment… Bref, un peu de tout ça, ce qui fait qu’à peine ma demande en halte-garderie effectuée sur Paris que je recevais un coup de fil… Quand je dis « à peine », je pèse mes mots: dans la matinée qui a suivie!!

J’adorais la crèche à laquelle allait Sélène sur La Réunion: les encadrants, les locaux (une belle maison créole avec jardin quasiment face à la mer), de nombreux jouets variés… Je l’y laissais en toute confiance même si souvent elle manifestait un refus d’y aller ou quelques pleurs à la séparation. J’avais deux matinées pour moi où je pouvais faire du sport, faire le marché, prendre soin de moi, nager avec masque dans le lagon… Et j’étais toujours aussi contente après m’être détendue d’aller la récupérer.

Pour trouver cette fameuse place convoitée sur Paris, soyons clair, je m’étais organisée comme lorsqu’on part au combat: tableau Excel à l’appui avec codes couleur: j’ai mis de côté les 35 crèches municipales qui ont une liste d’attente plus longue que le bras de l’inspecteur Gadget! J’ai appelé les crèches associatives au nombre de 9 sur mon arrondissement en favorisant les plus proches de mon domicile. Qui tente rien n’a rien: j’ai précisé de suite que c’était quelques matinées par semaine (ce qui est plus facile à trouver). Certaines m’ont répondu que c’était la semaine complète sinon rien, d’autres ont pris les informations pour l’inscription en ligne, d’autres m’ont dit de venir chercher un dossier… Et bingo. Oui, désolée je peux énerver.

La halte-garderie qui accueille ma fille a deux grands principes qui me plaisent (hors l’épanouissement et l’éveil des enfants):

  • Le développement durable: produits de nettoyage bio, repas bio, couches jetables  bio… Ils font également attention au recyclage (déchets courants mais aussi ordinateurs et autre informatique…).
Le développement durable: un concept qui me semble logique
  • L’accueil d’enfants en situation de handicap: j’aime le fait qu’il y ait une mixité d’enfants valides et non valides. Cela amène une certaine sensibilité dès le plus jeune âge, une acceptation de la différence… Afin de me rassurer (elle n’en avait pas vraiment besoin), la responsable m’informe que l’encadrement est donc plus important: un médecin passe une fois par semaine, une psychologue également, une psychomotricienne plusieurs fois par semaine…

Parce qu’il y a des enfants handicapés et que l’attention ne peut pas être partout, la halte-garderie accepte les enfants à partir du moment où ils marchent et jusqu’à leur entrée en maternelle.

La crèche accueille 17 enfants maximum. 17 en soit pour 3 ou 4 encadrants cela semble gérable… La halte où allait Sélène précédemment accueillait 10 enfants pour 3 personnes et cela me semblait relativement peu (statut de micro crèche), « peu » dans le sens où il y aurait pu en avoir plus vu la taille de la structure: jardin, dortoir séparé pour les grands et petits… Car voilà le premier point qui va dans les moins: le local est plutôt petit pour 17 enfants surtout quand certains sont excités et courent partout (ce qui est normal), quand certains pleurent cela s’entend et peut faire en pleurer d’autres… Je dis cela car nous avons fait la semaine d’adaptation, j’ai pu donc être témoin de cela. Passer des matinées ou après-midi oui mais la journée complète non. Quand on peut éviter… Quand on le sent pas…

Locaux d'une halte garderie sur Paris
Tout ce qu’il faut pour se développer: activité pour bouger et se concentrer

Comme précédemment, il y a différents types d’activité qui sont choisis le matin même en fonction de l’observation des enfants (plutôt actifs ou à l’écoute): lecture, chants, jeux de manipulation, constructions (puzzle…), dessin ou peinture, jeux libres comme dinette, poupées, petites voitures etc. Seul le temps de chants est systématique, c’est une manière de regrouper tous les enfants et de leur dire (et qu’ils se disent) bonjour en chanson.

Depuis notre retour de la Réunion, nous avons beaucoup bougé (le temps de récupérer notre logement et d’aller voir la famille) et le seul dénominateur commun fut moi. Je redoutai cette séparation un petit peu… Sur une semaine, nous avons organisé cela: le premier jour, une heure de présence pour maman et bébé, second jour bébé est laissé seul 20 minutes, troisième jour quarante, quatrième une heure puis cinquième une heure et demi. On considère alors qu’il est adapté mais il est conseillé de faire de petites matinées au départ.

Pendant cette semaine d’adaptation, la taille des locaux a donc été ma première surprise: repas et dodo dans la même petite pièce du bout avec des petits matelas à même le sol tous côte à côte… Bref, un certain manque de place mais les 3 éducatrices savent gérer l’espace et proposer différentes activités avec 3 ou 4 enfants à la fois (vous voyez je ne suis pas dans la critique mais aussi la construction).

Ma seconde surprise fut les enfants handicapés. Je connais le handicap et malgré cela je fus choquée de voir à quel point certains enfants l’étaient: incapacité totale de bouger, de fixer avec le regard quelque chose… Une incapacité totale de communiquer. Un siège spécial est prévu et l’enfant est laissé dessus car il ne tient pas autrement, lors d’une activité il est inclus dans le cercle mais ne peut pas participer. C’est une vision très dure. C’est  une grande peine que j’éprouve. Je pensais que les enfants handicapés ne seraient pas totalement handicapés, qu’il y aurait des difficultés motrices par exemple mais que cela n’empêcherait pas la communication avec les autres enfants. Je suis donc interrogative sur l’intérêt d’un mélange et d’une telle confrontation à un âge si jeune. Cela ne signifie pas que je sois pour que ces enfants handicapés restent chez eux ou entre enfants handicapés mais si ces structures sont réellement adaptées… Je sais que l’on fait comme on peut, que l’on donne le meilleur surtout avec les enfants mais sur l’handicap on a encore du chemin à faire…

Allez, il est l’heure de nous préparer pour prendre le chemin de la crèche…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

Advertisements

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. allomamandodo dit :

    Quelle chance!!! Tant mieux pour toi car sinon ça aurait été le parcours du combattant (perso dans le 93 je n’ai jamais eu d enlace j’ai fait 2 demandes dans plusieurs crèches, au final on avait trouvé une super nounou, mais elle nous coutait un bras!) Bonne crèche à Miss S.!

  2. La Carnetiere dit :

    Bravo! Tu as décroché le Graal. Ceci dit, dans certains arrondissements la halte garderie est assez facile a trouver car il y a beaucoup de structures ce qui a l’air d’être ton cas. Tant mieux!
    J’y pense à la garderie mais à 6mois il ne s’endort qu’au sein…j’ai peur que ça se passe trop mal au moment de dormir.
    Du coup, j’imagine que tu vas pas nager dans nos lagons parisiens alors comment tu profites de ces moments?

    1. theworkingmum dit :

      A 6 mois, je ne pensais pas du tout à mettre ma fille à la crèche, ça m’a sauté aux yeux vers 13-14 mois quand j’ai vu qu’elle demandait de nouvelles activités et commençait à aller vers les autres… J’ai également été encore plus à l’aise quand elle a arrêté de faire la sieste du matin car effectivement le sommeil a été dur pendant longtemps donc c’est resté une angoisse pendant de longs mois 😉 Ces 3 matinées, je vais en profiter c’est sur!! Le sport avant tout puis… Courses et ptit déj avec des copines dispo :-))

  3. Femin'elles dit :

    Toi tu vas faire des jalouses 😀

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s