Je porte pour raisons scientifiques, et toc!

Quand bébé est né, j’ai entendu mais je ne sais plus par qui et c’est tant mieux: ne la porte pas trop, elle ne va s’habituer qu’aux bras, vous serez foutus après… Et blablabla. Je suis plutôt du genre à écouter les conseils et, mine de rien, à me remettre en question plutôt facilement mais là, non. Pas au sujet de ma fille, de notre fille car heureusement, nous avons ressenti les choses de la même façon super-papa-chéri et moi. J’ai entendu aussi que « nous allons être foutus » quand nous avons avoué faire du cododo. Pourquoi mentir ou le cacher? On assume complètement! Néanmoins, je m’étais renseignée sur le « pourquoi pas » le cododo justement.

Pour le portage, je n’étais pas allée jusqu’à rechercher des arguments en sa faveur: il faut bien trimbaler bébé d’un point A au point B et le portage était une possibilité comme la poussette. Néanmoins pour la Parisienne que je suis, cela me semblait le plus pratique ayant toujours vu des mamans galérer avec leur poussette: pliage/dépliage, les soulever dans le bus ou le métro, les garder en place – idem pour bébé, le garder en place… Même avec bébé sur le dos ou le ventre, je peux me faufiler partout et je ne prends qu’une seule place dans les transports en commun (t’as vu je suis sympa, je pense aux autres aussi!).

portage
Working mum porte bébé depuis sa naissance… Aujourd’hui 23 mois et plus de 10 kilos!

Ma fille a aujourd’hui 23 mois et je la porte toujours sauf que j’alterne avec la poussette. Je me sers de la poussette pour porter les sacs de courses, bien pratique c’est certain que j’en mets beaucoup plus qu’avec bébé sur le dos (au sens propre comme figuré!).

Puis j’ai lu une étude scientifique (logique nous sommes sur les vendredis intellos, ce n’est donc pas mon ressenti) intitulée « Infant Calming Responses during Maternal Carrying in Humans and Mice » parue dans la revue Cell Press Current Biology. Traduction proposée par moi même: Conséquences du portage maternel sur les souris et les hommes. Google préfère celle-ci: De la souris à l’homme, le confort est porté par maman. Je pense que ça marche aussi avec papa 🙂

L’étude est très claire (malgré qu’elle soit en anglais): les souris comme nos bébés éprouvent une réaction apaisante automatique lorsqu’il est porté.

portage-animaux
L’Homme reste un animal comme les autres après tout! Credit: (Clockwise From Top Right) Ken Yuel; Mehgan Murphy/Smithsonian National Zoo; Senthil Palaniappun; Manfred Ebert

Cela va à l’encontre de certaines recommandations de laisser pleurer bébé car « ça lui fait les poumons » (zut, je pensais qu’ils marchaient déjà bien les poumons?!) ou au choix, c’est l’apprentissage de la vie (Ben oui faut que ça soit dur du début à la fin, hein! Equité!!). Bien que je pense que démunis par des pleurs incessants, nous en sommes tous arrivés là à un moment donné, reposer bébé… Sans que ça dure des heures forcément ni dans cet objectif de laisser pleurer (les intentions comptent).

The study is the first to show that the infant calming response to carrying is a coordinated set of central, motor, and cardiac regulations and an evolutionarily conserved component of mother-infant interactions, the researchers say. It might also explain a frustrating reality for new parents: that calm and relaxed very young children will so often start crying again just as soon as they are put back down.

Je résume en Français et à ma sauce: Cette étude est la première à montrer que la réponse apaisante du nourrisson au portage est un ensemble coordonné en termes de motricité, règlements cardiaques et des interactions mère-enfant. Cela explique une réalité frustrante pour les nouveaux parents: que les bébés calmes et détendus dans les bras vont souvent commencer à pleurer dès qu’ils sont posés.

Cela en effet est une réalité frustrante: quoi de plus beau que de consoler et d’apaiser son enfant mais de ne plus pouvoir avoir une minute pour soi (que dis-je une seconde!!). Nous avons eu une fille qui n’a ressenti ce calme et cette détente uniquement dans nos bras. Elle a vite poussé nos limites, c’est certain (ajouter à cela pas de nuit jusqu’à ses 8 mois ni de sieste jusqu’à ses 6 mois) mais ce n’était pas volontaire, ce n’était pas ni une crise, ni un caprice. Nous avons ainsi très vite fait de longues balades en portage… Je vous fais les noeuds de mon écharpe les yeux fermés! Chiche! Ceci dit après l’accouchement c’est pas mal pour retrouver la ligne en douceur… Cette vidéo est très éloquente: la marche calme bébé il ne suffit pas parfois d’être dans les bras mais aussi en mouvement (d’où le passage d’aspirateur avec bébé sur le dos, non?)

Kumi Kuroda de l’Institut RIKEN Brain Science à Saitama, au Japon, nettoyait les cages des souris et reproduisait les mouvements des mamans pour déplacer les souris: il les a trouvé calmes et coopératives sans être complètement rigides et stressées.

Comment les scientifiques ont-ils découvert cet apaisement? Grâce au rythme cardiaque qui, aussi bien chez les souris que chez les humains, ralentit immédiatement dès que les bébés sont portés. Ils ont également constaté les effets sur certaines parties du cerveau et du système nerveux parasympathique (parasympathetic en anglais).

Pour les scientifiques, ces résultats doivent aider les adultes à voir les choses du point de vue des enfants.

Que cela ne viennent pas culpabiliser les mamans qui ne se jugent pas comme des maternantes: le principal est de répondre aux besoins de son enfant et cela, c’est propre à chacun.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

11 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. minutedefille dit :

    Hello ! Super article, je suis fan aussi ! Ma « grande  » (2,5 ans) a été plutôt calme mais nous a fait quelques crises TOUJOURS calmées par l’écharpe, on a été super fans. Et notre petit (6m), tout aussi adorable, est… tout aussi différent. Bien la preuve qu’un enfant n’est pas l’autre et ici c’est plutôt une réflexion sur le nombre de repas où tout le monde a eu sa théorie, annuler celui de fin de soirée le + tôt possible, le laisser pleurer pour qu’il fasse ses nuits, c’est du caprice, il doit apprendre, etc. Je ne suis pas du tout adepte de cette vision « à la dure » dès le départ, mais pourquoi enfin ? Finalement à bout de ressources / d’idées, nous avons tenté brièvement de le laisser pleurer qques nuits, un enfer pour lui et pour nous, nous lui redonnons un dernier repas maintenant, et magie, les siestes de la journée sont tops et la nuit est parfaite, juste « coupée » par ce petit biberon qui révolte tellement certains. Je pense qu’il a tout simplement de plus de temps et puis c’est tout… et à ceux qui me regardent un peu de travers, ceux qui s’étonnent ou ceux qui jugent… je ne dis rien car je n’ai pas envie de perdre mon énergie, mais je n’en pense pas moins…
    ps: très jolie photo !

  2. J’ai porté ma fille en écharpe les quelques fois où je n’arrivais pas à la calmer: je sortais prendre l’air avec elle et hop, comme par magie elle s’apaisait d’un coup et s’endormait. A 1 an elle aime toujours etre dans l’écharpe mais j’avoue que ca devient dur pour moi! Tu fais quoi comme noeud maintenant?? tu la portes dans le dos? j’aime l’écharpe, c’est un moment de grand calin !!

    1. theworkingmum dit :

      Alors je comptais justement écrire là dessus! J’ai depuis deux mois acheté un Ergo baby et revendu mon écharpe (déménagement de l’ile de la Réunion), Je pourrais la porter sur le dos mais elle demande souvent à descendre (et remonter) et sur le ventre ça reste encore plus pratique donc… Mais je dois absolument tester le dos car je sens que ça va commencer à être dur!!

    1. theworkingmum dit :

      Merci! J’ai été découvrir ainsi ce blog 🙂

      1. Bonjour, j’ai pensé à vous en lisant cet article consacré aux bienfaits du portage: http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2013/06/05/jamais-porte-bebe

  3. peggy m dit :

    à vrai dire, je me demande pourquoi le portage ne fait pas parti de ces choses qu’on apprend de nos mères… Par chances, nous allons le laisser à nos enfants… Moi aussi j’avais un article sur le portage, si l’envie de lire vous prend : http://monbebebioetmoi.canalblog.com/archives/2013/03/21/26688032.html

    1. theworkingmum dit :

      Tu as bien raison, on devrait le transmettre bcp plus!

  4. Coralie dit :

    Bonjour , comme vous j’ai porté porté porté … Je n’aurai pu faire autrement, il y avait cette instint qui me poussais a prendre mon bébé au son de ses pleurs …Pourquoi lutter contre ça ? la nature et bien faite et je lui fait confiance je suivais mon ressentit , j ai profiter a fond des peau a peau en tout genre et c’est tant mieux ca passe si vite …ET merci pour cette article je pourrai maintenant clouer le bec aux mauvaises langues ! Bises !

    1. theworkingmum dit :

      Bravo et merci de ton passage 😉 Bises!

  5. lily dit :

    franchement le portage m’a permis de continuer à vivre, je le recommande à toutes les nouvelles mamans, mais bizarement j’ai reussit à convaincre personne pourtant quand je vois des mamans dans mon entourage en baby blues, je ne comprend pas se refus du portage. Elles pensent que sa va faire des bébés « capricieux » perso sa fait surtout des mamans reposer.

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s