Une seule claque et déjà celle de trop

Je l’annonce, dans cet article, je vais juger! Une fois n’est pas coutume mais franchement, il y a des réactions que je ne comprends pas et que je ne cautionne pas.

Je pose le contexte: nous sommes au parc avec la miss (hé oui encoooooore!!) et il y a une fontaine comme tu en trouves souvent dans la rue et les parcs et jardins parisiens. Une jolie fontaine verte un peu à l’écart du grand bac à sable. Elle n’est pas visible d’emblée quand tu arrives et tant mieux! La miss joue avec tout ce qu’il est possible de jouer quand… Elle suit du regard un grand de 7 ans environ qui va remplir sa bouteille à la fontaine. A croire que les mômes ont des radars pour ce genre de choses: en quelques instants tous faisaient la queue pour remplir ce qu’il était possible de remplir!! Seau, arrosoir ou mains…

fontaine-rouen
Une fontaine comme il en existe des tas pour le plaisir des enfants!

Rien de bien méchant, il faisait beau et tant mieux car ma fille commence à se mouiller avec les allers-retours pour remplir ses autres moules qu’elle a laissé dans le bac à sable. Elle en a même plutôt partout et c’est pourquoi je préfère qu’elle fasse ses bêtises à l’extérieur!

L’action incomprise arrive ici: un petit garçon entre 2 et 3 ans (je deviens forte pour donner des âges!) regarde les autres enfants se mouiller, remplir leurs sceaux ou juste s’éclabousser quand sa mère arrive d’un pas très décidé. C’est à cela que tu vois les mères pas contentes. Elle est toute seule mais quand tu la regardes tu vois le troupeau d’éléphant derrière elle prêt à charger! De dos, elle file une gifle à son garçon et le prends sous le bras violemment, sans rien dire, pour le ramener sur le banc où ses copines l’attendent. C’est ce qu’on appelait du temps de ma jeunesse « un coup en traitre » ou encore « en lousdé » (en douce)…

J’ai été choquée! De dos et sans aucune explication… Et un petit garçon qui s’est mis à pleurer à chaudes larmes et à juste titre!

Que faisait-il de mal? Rien, il regardait les autres! La curiosité c’est le propre d’un enfant, l’envie de découverte est une preuve de bon développement selon moi… S’était-il trop éloigné? Sa mère la voyait du banc où elle était assise! Avait-il déjà eu des mises en garde avant celle-ci? Peut-être et alors??!! N’aurait-elle pu pas dire: « je t’avais prévenu, va là bas » tout simplement et avec une grosse voix! Peut-être que cette maman était crevée de sa journée de boulot? Non, navrée il était 16H de l’après-midi… Je ne lui trouve aucune excuse!

Je ne m’interposerai pas dans ces situations (j’aurais horreur que quelqu’un le fasse) : ce n’est pas une petit tranche de vie à laquelle on assiste qui démontre quoi que ce soit (quoi que parfois le JT nous prouve l’inverse) et je peux aussi passer pour une mère laxiste devant d’autre à laisser faire ma fille ses bêtises quitte à nettoyer après… Genre hier, quand je lui ai donné un plat avec de la semoule et que j’ai cru qu’on avait un nouveau tapis en revenant dans la pièce (quittée seulement 5 secondes). Elle ne pense pas à mal alors à quoi servirait la violence ou une punition. L’intention compte énormément. Ce petit garçon en l’occurrence ne s’est pas dit « Tiens je vais désobéir » vu son expression à regarder l’eau couler et les enfants jouer.

Cette gifle, je l’ai trouvée vraiment exagérée par rapport à la situation. Oui, je peux comprendre qu’on en ai marre de courir après son gosse sans arrêt puisque certains jours (encore moi hier tiens mais l’après-midi cette fois) mais je préfère un bon cri avec des explications surtout. Car ce silence pendant qu’elle le ramenait au banc… Et si un jour je levais moi aussi la main sur ma fille? Ce serait certainement sous l’impulsion car dans ce cas, la maman a eu tout le temps de réfléchir pendant qu’elle approchait de la fontaine… J’ai repensé à certains propos d’Isabelle Filliozat que j’avais déjà utilisé pour parler de la discipline et des punitions:

Les parents punissent parce qu’ils sont dépassés et impuissants. L’enfant le perçoit et perd confiance en ses parents, cela l’insécurise, et cette insécurité se manifestera par davantage de comportements déviants.

C’est cela que j’ai lu chez ce petit garçon et qui m’a touchée. J’ai eu de la peine et un peu de révolte certes… Je ne dis pas que je suis mieux qu’elle, moi aussi il y a des moments où je me dis MERDE, PAS BIEN comme là  où on voit que la violence n’est pas que physique. C’est pourquoi j’aime ce congé parental qui me donne le temps avec ma fille de mieux faire les choses que si j’avais travaillé (certitude non fondée mais qui me fait du bien!).

On pourrait penser que la maman elle-même se dit qu’elle y est allée fort (on est humain) et qu’elle va ensuite expliquer quelque chose à son enfant… Un ou deux mots quoi, pas le mea culpa du siècle! Non. Que dalle. Elle s’est assise à nouveau et a repris la conversation… Je crois même que son enfant pleurait encore!

Si tu veux te faire une tea party, fais garder ton gosse!


Ma Page sur Hellocoton

Advertisements

15 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Paroledemaman dit :

    Je ne suis pas d’accord avec la gifle, comme toi je pense qu’il y a d’autres façon de faire comprendre les choses aux enfants et surtout une gifle donnée comme ça en traître c’est nul.
    Mais je ne suis pas non plus d’accord avec ta façon de juger cette maman, sur des suppositions, des a priori … Par exemple on peut vraiment être crevée de sa journée de boulot à 16h : je récupère mon loulou à 15h00 chez la nounou et ensuite je l’emmène au parc quand le temps le permet. mais je suis debout depuis 4h30 du matin, j’ai un travail stressant et fatiguant physiquement donc moi à 15h00 je suis déjà naze. Ce n’est pas pour autant que je vais lui coller une gifle s’il désobéit, je suis adulte, je prends sur moi pour calmer mon agacement devant ses bétises même si parfois c’est très dur.
    Et quand je travaille de nuit c’est pire encore.
    Alors même si cela n’excuse pas le comportement de cette maman, quel que soit le moment de la journée on peut être complètement fatiguée à cause du travail.

    1. theworkingmum dit :

      Je n’ai tellement pas d’amis qui travaillent de nuit que je n’ai même pas pensé à cela donc merci à toi… 😦

  2. Lui dit :

    Arriver en mode furtif (chacun son expression), derrière la maman. Lui coller une grosse baffe. Repartir l’air de rien pour continuer son activité. Si quelqu’un pose une question : « Ha bon ce n’était pas le thème du jour, autant pour moi j’ai cru à vous voir agir ainsi avec votre fils sans même une explication… Bonne journée » Faire un grand sourire, et repartir.
    C’est beau les fantasmes, mais parfois on en a tellement envie.

    1. theworkingmum dit :

      La rhétorique arrive souvent après… Il m’a manqué le cran aussi de me lever c’est sûr 😦

      1. Lui dit :

        Ceci dit, comme dit dans d’autres commentaires, le plus inquiétant ce n’est pas « tant » cette claque, mais la banalité de celle ci. De mon coté je sais que je ne me gène jamais pour accompagner mon regard d’une phrase cinglante. Malheureusement ça ne sert pas à grand chose (il ne faut pas rêver, l’impact est inutile et ne change pas les gens) mais je reste en accord avec mes principes…

  3. Supamam dit :

    C’est très dur de voir des situations comme ça. Je vis ça avec ma propre soeur qui balance claques et autres fessées à la pelle dès lors qu’un de ses grumeaux ne réagit pas comme elle voudrait. J’essaie de l’ui en parler mais c’est difficile, ça touche à l’éducation de SES enfants, et ça la remet en cause. Mais j’essaie d’agir pour mes neveux. Surtout que ma soeur n’a jamais été du style à frapper c’est donc que le problème est plus profond.

    1. theworkingmum dit :

      Oui c’est sur que lorsque c’est un problème plus profond c’est encore plus dur… Perso quand je n’arrive pas à prendre sur moi et que je parle fort (ou crie carrément), ça énerve encore plus bébé qui monte d’un ton et moi aussi donc j’ai compris que tout le monde est perdant au final!

  4. FAF dit :

    Ben tu vois à contrario de toi j’interviens dans ce style de situation, j’ai été battue enfant et j’aurais aimé que quelqu’un intervienne.
    Il m’est arrivé dans un magasin de demander à un père ce que ça lui apportait de taper son gosse qui réclamait du pain, au lieu de lui dire « ok en sortant je t’en donne » ou bien « il est tard je t’en donnerais au moment du repas » ou ne sais-je.
    Là j’aurais demandé à la mère ce que son fils avait fait pour mériter cela et si cela arrivait à son mari de la baffait parce qu’elle regardait quelque chose qui lui faisait envie…

    1. theworkingmum dit :

      Peut-être qu’avec ton commentaire, la prochaine fois je prendrais mon courage ou j’oserais intervenir… Trop peur d’avoir moi aussi une gifle (bon, c’est pas drôle). Mais dans ce genre de situation on espère de tout cœur que ça ne va pas plus loin et que ce n’est pas trop souvent non plus…

  5. Natachouette dit :

    Tu me donnes des frissons… Pauvre petit bout 😦

  6. Femin'elles dit :

    Je n’aime pas ces situations de violence, pauvre petit bonhomme ça me fait mal au coeur.

  7. malise dit :

    Je n’en reviens pas … Le pire dans ton histoire c’est que pour ce pauvre petit il doit s’agir de violence ordinaire. Une claque comme celle-là, pour rien, veut bien dire qu’il doit y en avoir beaucoup d’autres 😦

    1. theworkingmum dit :

      C’est vrai qu’elle l’a donnée tellement naturellement que c’est ce que je me suis dis… Puis vu la réaction vraiment triste du garçon… Je me suis dis que ça devait être assez rare… Enfin j’espère que si c’est plus souvent que rare que la réaction de son garçon va la faire se remettre en question… 😦

  8. Val1603 dit :

    Ça fait peur quand même des parents comme cela… surtout sans une seule explication… C’est grave !!!

  9. allomamandodo dit :

    Oh putain tu me scies…
    Moi j’aime pas la violence, et encore moins quand elle n’est PAS justifiée…

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s