Actu: baisse du quotient familial et hausse des impôts pour 12% des familles françaises

C’est fait. Le gouvernement hésitait à réviser le montant des aides familiales allouées directement mais finalement (devant une montée de mécontentement), ce sera le montant du quotient familial qui sera baissé (avec le tollé du mariage gay, ça faisait trop de bruits d’un coup… Et c’est pas moi qui l’dit!) . De 2 000 à 1 500 euros. Cette réforme passera-t-elle mieux? En effet, c’est tout de même 12% des familles qui sera touchée par cet abaissement du quotient familial. Qui dit baisse d’un côté dit augmentation de l’autre (il y a toujours un effet levier, un effet papillon auquel on ne pense pas, un effet kiss pas cool)…Avant de trancher pour ou contre, creusons.

Le quotient familial méconnu?

C’est quoi? Selon la CAF, « c’est un outil de mesure des ressources mensuelles des familles allocataires qui tient compte à la fois de leurs revenus professionnels et/ou de remplacement (assedic, indemnités de formation…), des prestations familiales mensuelles perçues (y compris celles versées à des tiers comme l’APL) et de leur composition familiale. » En bref, tout argent qui rentre en poche rentre dans le calcul.

Combien? Prendre le 1/12ème des ressources imposables de l’année (- abattements sociaux), ajouter les prestations mensuelles puis diviser ce total par le nombre de parts

Calcul du nombre de parts : Couple ou personne isolée = 2
1er enfant à charge = 0,5 (idem pour le second)
3ème enfant à charge = 1
Par enfant supplémentaire ou handicapé = + 0,5

Le quotient familial change en fonction des revenus (de l’an passé, c’est donc pas idéal quand même), il est adaptable, amené à évoluer, c’est pour cela qu’il me semble qu’on ne le connait pas très bien. En plus, on le calcule pour vous. Personnellement, je n’ai jamais été amenée à le calculer moi même jusqu’à cette annonce. Pourtant je connais les aides à l’euro prêt des sommes versées (PAJE notamment) chaque mois par la CAF. Toucher au quotient familial est plus facile que toucher aux allocations: c’est une zone de floue… A vos calculettes! Ce montant se trouve aussi dans vos papiers ou sur votre espace de la CAF.

Pour moi…

Quand je reprendrais mon travail à la fin de mon congé parental tout en gardant l’hypothèse actuelle de super-papa-chéri, nous serions à 1 350 euros. Toujours pas concernés. Logique car cette réforme touche les familles dont le revenus mensuels est égal ou supérieur pour un couple avec un enfant à 5 000 euros, pour un couple avec deux enfants à 6 000 euros. Si j’ai bien tout compris, hein! 5 000 euros, suis-je la seule à trouver que « aisé » est un peu fort? Avec les heures supplémentaires et les 13è mois, nous pourrions un jour j’espère les atteindre!

Ce qui est certain est que l’on touche à grand nombre de familles (1,3 million de familles) pour une économie réalisée de 1 milliard d’euros dès 2014. J’aime bien (ironie) le verbe « rapporter un milliard » utilisé par d’autres médias comme si nous étions entrain de faire du business! Le gouvernement a aussi fait ses calculs puisque c’est environ 64 euros par enfant qui sera dépensés en plus par mois par famille. 64 euros par mois pour 5 000 euros, cela ne nous posera pas de souci. Moi aussi, je fais mes calculs (hypothétiques certes). Mais si j’avais plusieurs enfants, j’en serais à calculer sur l’année, le montant de la dépense car 640 euros x le reste, ça grimpe vite « ces petites mesures » mine de rien…

Avant d’avoir ma fille, je ne pensais pas toucher des allocations, d’ailleurs, quel parent fait le calcul à l’annonce de sa grossesse? On sait que ce n’est pas une question d’argent sauf quand on s’habitue à cette somme et que le budget est calculé au centime prêt. J’ai appris surtout avec ce congé parental à tout réduire au minimum. Aujourd’hui, je ne peux pas faire sans cette petite aide (mais c’est sans doute pour cela que je ne suis pas concernée!).

Une solution parmi d’autres

On dit qu’il faut sauver le système français. Oui, bien sûr qu’on a un système solidaire et bénéfique. J’ai pourtant l’impression qu’on nous assomme de « mesures pansements » avec une blessure permanente qui ne guérit pas! Ce qui me choque est que l’on fait appel aux mêmes: aux ménages aisés (même si nous devons tous faire un effort). C’est sur eux que je compte pour dépenser de l’argent justement! Et pas sur eux pour se dire « tiens, on va encore économiser parce que les mesures annoncées vont nous concerner ». En réalité, ça va vite les dépenses. Même quand on gagne « autant » (car oui c’est pas mal hein!) et qu’on a deux ou trois enfants: on a un logement plus grand,on paye plus d’impôts sur le revenu, on a plus de besoins alimentaires/d’habits… Et ce n’est pas vraiment dégressif!

D’autres mesures sont également actées et passent au second rang de l’info:

  • La réduction d’impôt pour frais de scolarité sera supprimée
  • La prestation versée dans le cadre d’un congé parental – au maximum 573 euros par mois aujourd’hui – sera enfin réduite de 126 euros par mois pour 20% des ménages éligibles
  • Majoration de moitié du complément familial – versé à partir de trois enfants – pour les foyers qui vivent sous le seuil de pauvreté
  • La prime à la naissance, de 923,08 euros pour chaque enfant, sera diminuée de moitié à partir du deuxième

>>Très bon résumé et plus de détails ici

Et pour finir sur un chiffre positif: 100 000 places en crèches seront créées. Youpi! (ironie) C’est clairement une fausse annonce puisque le chiffre avait déjà été annoncé avec le projet de réforme du congé parental en mars dernier.

C’est le grand souci de la politique à mon sens: il n’y a pas de cas particuliers, que des mesures qui concernent aussi bien les familles qui dépassent d’un euro et celles pour qui les alloc sont l’argent de poche… Ce genre de réforme: pourquoi pas?! Mais pour moi, l’hémorragie se situe au niveau de l’économie et l’emploi: à quand des réformes sur ces sujets?

Votre avis est-il tranché sur cette réforme et pourquoi?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Tasha dit :

    je ne sais pas trop quoi penser… si ce n’est que les pauvres ne gagneront pas plus… et que si les « moyens riches » gagnent moins ils dépenseront moins… donc ferons plus de pauvres???
    Quand aux places de crèches… on entend souvent dire ça… un peu comme les promesses de vous faire maigrir en juin quoi…

  2. sangrego dit :

    http://www.unaf.fr/spip.php?rubrique1175
    voici un article de 2012…..
    sans commentaires……du moins il vaut mieux que je m’abstienne!!!!

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s