La ville, c’est formidable pour un môme

J’avais une certitude avant d’être enceinte: pas de bébé sur Paris. Clair, net et précis. Ho Ho, on attend pour me charrier hein!

Je me tapais (c’est le mot bien choisi) 2 heures de métro par jour (quand tout va bien, si t’es parisien, tu comprends que c’est aléatoire surtout sur la ligne 9), un boulot minimum de 8 heures par jour donc le calcul était vite fait: faire un bébé pour quoi? Ne pas le voir? Ou trente minutes par jour (chiffre que j’ai découvert dans une étude, véridique, c’est la durée moyenne par jour pour les papas) et juste pour les moments de stress: préparation le matin, vite et vite, aller le chercher chez la nounou avant que ça ferme, vite et vite puis enchainer la seconde journée avec le bain et la préparation du repas sans oublier la gestion du coucher (ce qui a fini de t’achever!!). Rythme pourri 1 – Bébé 0

Je voyais les mamans en poussette, le nez de bébé ras les pots d’échappement, les mamans galérer à attendre la bonne âme dans les transports en commun pour les aider à monter la poussette avec les escaliers infinissables du métro, qu’on veuille bien leur faire de la place dans le bus (quand tu vois la troisième poussette arriver, j’avoue même en tant que maman tu grince des dents)… Le stress est au max surtout quand bébé commence à râler (tous les regards se tournent les yeux noirs alors qu’on est tous déjà entrain de râler!!). Et vive la pollution dès la naissance (aussi bien sonore que dans les poumons)… Pollution 1 – Escaliers 1 – Bébé 0

Je voyais mes collègues partir vite en courant au bout milieu d’une réunion « Bébé est malade, la crèche n’en veut plus » un regard désespéré. Des collègues qui reprenaient la réunion par téléphone, le bébé hurlant derrière ou autre option tard le soir, bébé couché, reprendre le compte rendu pour rester à jour à tout prix. Cette course incessante pour rester dans la partie, sur tous les fronts… Rythme pourri 2 – Bébé 0. J’en conviens que cette remarque n’est pas valable que sur Paris mais tout de même sans doute un peu plus qu’en Province (il y a une pression typiquement parisienne, on ne pourra pas me l’enlever!).

Alors quand nous avons décidé de mettre fin à notre expatriation sur l’île de la Réunion, j’ai eu quelques interrogations quand à notre retour sur Paris. Certes, nous allons retrouver nos points de repères, nos familles mais passée l’euphorie du début, ça allait donner quoi à la longue et avec notre fille? Ces escaliers, ces poussettes dépliées dans le bus, ces pots d’échappement… Hé bien, je vous l’dis: après l’euphorie passée qui n’a pas atténuée mes questions, 6 mois que nous sommes rentrés, nous avons trouvé notre rythme et de nombreuses activités à faire très rapidement. Beaucoup plus que celles offertes sur l’île de la Réunion. Résultat: sans travailler (faut le spécifier, élément clef), j’adore Paris avec ma fille! C’est exactement la stimulation qu’il lui fallait!!

Doudou en promenade sur le vélo
Doudou profite aussi de l’air parisien

A 18 mois, je lui ai enlevé tous ses points de repères, plage, soleil et copains. A 18 mois, elle découvrait le froid, de grands et hauts bâtiments, des voitures partout sans verdure (jamais je n’avais besoin de lui spécifier de me donner la main pour des questions de sécurité)… Vu comme ça, pas de rêve mais dans les yeux de ma fille j’ai vite compris que ce fut tout autre: « voiture, bus, car, métro, tramway », elle adore tous ces modes de transport et les distinguer les uns des autres (rajoute les camions quand il y a des travaux et c’est le plus beau moment de sa journée!!). Elle adore monter et descendre du trottoir, m’indiquer les entrées des parking (et sur Paris, elles sont nombreuses)… Pour elle, la ville c’est de nombreux détails sur lesquels s’attarder!! Dois-je rajouter que les parcs sont nombreux, accessibles à pied, les lieux d’accueil parents-enfants également? C’est Paris! Comment avais-je pu oublier!? Résultat, en un mois, entre la crèche, les sorties aux lieux d’accueil, les divers parcs… Nous ne faisions pas deux fois les mêmes choses sur la semaine. Autant dire que c’est bénéfique pour la maman ET pour le bébé.

Oui, la Réunion ce fut merveilleux à la voir bouger, évoluer sur le sable, s’activer tous les jours sous le soleil (je suis sure que sa motricité actuelle sur terre et dans l’eau est due à cet environnement) mais pour un temps. La Réunion ne peut pas rivaliser avec la diversité d’activités qu’offre Paris notamment culturelle car La Réunion est au top sur beaucoup de sport mais pas pour les petits (surf, voile, parapente, rando…). Je suis ravie d’être rentrée pour son second anniversaire.

Je me dis que finalement la ville propose son lot d’espaces verts, on y est très souvent, notamment au parc floral, que pour éviter le stress en transport en commun des poussettes et escaliers, on préfère l’écharpe de portage (j’ai cassé la poussette alors pas le choix!) et en horaires décalées mais néanmoins… Les interrogations restent sur le rythme que nous imposent nos boulots: 18H c’est tard, et d’autant plus si on compte le trajet nécessaire pour y aller. Parents en ville, pourquoi pas mais sans oublier la qualité de vie: un temps de trajet raisonnable!

Et chez toi? Ville ou province? T’y vois une différence? T’arrives à jongler?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Pom de pin dit :

    Ça doit être une question d’habitude…à chaque fois qu’on doit aller à Londres avec gamins et poussette, c’est la galère. Le pire, c’est le tube, pas du tout poussette friendly! Par contre, Londres à 2, sans enfants, j’adore…

  2. Paroledemaman dit :

    J’habite une grande ville mais à moins de 10 minutes en voiture il y a la campagne. C’est juste parfait !
    J’adore le fait que la ville nous offre des activités variées mais je suis aussi contente de pouvoir m’offrir une après-midi au vert de temps en temps.
    Mon loulou lui adore la ville. Son truc du moment c’est de nous montrer toutes les voitures qu’il croise (et mon Dieu il y en a !!!!), les camions, les avions et c’est Noël quand il y a un camion de pompiers ou une ambulance. Là je vois carrément des étoiles dans ses yeux !
    Il adore être dehors et même chez nous dès qu’il le peut il va sur le balcon … pour regarder les voitures qui passent (et vu qu’on est dans une zone commerciale il y un sacré va et vient, de quoi l’occuper un moment !)

  3. Lynda dit :

    Ben avec ou sans bébé, je ne me vois pas en centre-ville et encore moins à Paris… même à l’étranger, je m’arrange toujours pour être en « banlieue »… Mais même en banlieue en Asie, tu n’éviteras ni la pollution, ni le bruit… juste tes temps de trajets plus agréables et des transports plus sympas que le métro parisien… J’ai eu une maman qui s’est arrêtée de travailler pour s’occuper de nous et en grandissant je m’étais toujours dit que que je voulais pas d’un enfant pour le voir en stress 30min par jour… donc on fait des concessions mais on vit mieux… du moins c’est notre choix et on ne veut pas en changer. 😉

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s