Un bébé et des furets pour compagnie: l’impossible cocktail?

Quand j’ai rencontré le futur super-papa-chéri, comme nous toutes, j’ai pris ses qualités, ses défauts et ses animaux de compagnie avec. Lui aussi. J’avais deux chats à l’époque, plutôt courant. Lui avait deux furets. Pas courant mais faisable. Surtout par amour n’est-ce pas ?!
Je ne connaissais absolument pas les furets. Surtout ne pas dire que les furets sont de la famille des rongeurs. Ils sont de la famille des putois et ça, tu t’en rends vite compte car les furets lors d’une situation inhabituelle qui leur font peur déglandent. Si c’est dans un jardin, Dieu existe ! Si c’est chez toi, tu auras beau aérer et mettre du sens bon de tes WC… Seules plusieurs heures te feront oublier (tu parles, on oublie jamais une odeur pareil) que des furets sont passés par ici et par là (c’est pas dans une comptine ça ?). Mise à part l’odeur, je ne lui ai pas caché que je n’accrochais pas plus que ça (même mes chats y trouvaient plus d’amusement) car le furet a tendance à bien aimer jouer avec ses dents, sans vouloir forcément faire mal mais moi j’aime pas, c’est également un animal qui adore fouiner, gratter , fouiller.. Donc en appartement c’est pire qu’avoir un enfant. Crois-moi !

Je suis en réalité assez mal placée pour parler de la relation avec un (seul) furet. Peu de temps après que l’on se soit rencontré il a fait une portée à une de ses femelles et plusieurs petits ont vu le jour. Au départ, désireux de les vendre, il s’est finalement attaché pour aujourd’hui en avoir 7. Une relation avec un furet est bien différente d’une relation avec 7 furets. Le nettoyage de la cage, le jeu qui devient plus de la surveillance de bêtises (et cacas) en appartement… Bref. Canapé bousillé (là, tu es contente de ne pas être trop matéraliste) et surtout merci belle maman d’accepter de les garder chez toi en proche banlieue dans ton jardin. Un sacrifice car pas de potager et un nettoyage de cage deux fois par jour (en hiver, il faut vraiment les aimer ces petites bêtes).

furetons

Ces furtons ont été super bien manipulés, habitués à l’homme, choyés, câlinés et éduqués comme un furet peut l’être car c’est une bête qui sait mais qui n’en fait qu’à sa tête. Résultat : peu de réflexes de jeu avec les dents. Youpi. Des furets heureux à pouvoir se frotter sur de l’herbe et profiter des poussettes et autres éléments de dinettes oubliés dans le jardin.
Venons-en au titre de l’article (il faut bien introduire le pourquoi du comment). Comment allais-je gérer ma fille touche à tout et peur de rien (ha si des voitures) avec ces furets qu’il faut respecter et pas considérer comme des peluches !?

  • L’accès à la cage

La cage est située à l’extérieur ce qui rend la surveillance plus facile car la cage n’est pas accessible tout le temps. Au départ, ma fille était trop petite pour accéder à la cage, elle attendait que les furets soient sortis pour jouer avec eux mais depuis plusieurs mois, elle monte sur un petit tabouret pour accéder à la cage voire leur ouvrir la porte… Seule la surveillance permet d’éviter la chute d’un furet ou la morsure de ma fille qui serait possible car souvent elle les dérange pendant leur sommeil. La cage possède pourtant un système de loquet mais il faudrait presque rajouter un mousqueton ! Quant aux doigts à travers les barreaux, la cage possède de large bords plexiglas sur le fond qui limitent l’accès mais pas quand elle est sur son tabouret.

cage des furets

  • Le jeu avec les furets

Ma fille a toujours adoré les furets. C’est vrai que quand ça joue et que ça court c’est assez mignon et rigolo. Je pense que la taille est également idéale pour elle, elle peut les regarder de haut mais pas trop. On lui a pas mal répété « attention les pieds » car les furets aime bien chiquer gentiment… Au départ, vers se 18 mois elle s’en méfiait, puis en a fait un jeu avec eux… Les chats et la souris en somme ! L’approche fut donc très progressive. Chacun a appris à jauger l’autre et i y a des furets plus enclin au jeu avec elle: ils ont chacun un caractère et comme nous, ça colle ou pas! Aujourd’hui, elle les porte dans le bon sens (la tête dans le sens de la marche), leur tend des croquette ou d’autres jeux… Sans souci. Bien sûr mamie n’est jamais loin car on a tous conscience que le furet reste un animal aux dents bien pointues. Si vous voulez entendre ma fille rire aux éclats il faut la mettre sur la balançoire, les furets lachés essayant d’attraper ses pieds à chaque passage !

enfant-porte-furet©

  • Les câlins

S’il y a bien un point ultra surveillé, c’est bien celui des câlins car oui ma chère fille qui n’a pas connu le furet qui déglande a bien envie de leur faire des caresses et des bisous. Là, c’est mamie qui dit quand et comment.

Cela semble assez contraignant d’avoir un furet et un enfant en bas âge écrit de la sorte mais je pense qu’avec n’importe quel animal de compagnie, on doit bien expliquer les règles et garder conscience qu’une erreur peut faire très mal. En tant qu’adulte j’ai déjà fait les frais d’une griffure de chat, je n’imagine pas ma fille en subir une ! Et si elle devait être sur le visage avec point de suture ? On a toujours fait attention avec les chats alors les furets qui ont un caractère plus « sauvage » c’était également une évidence. Si un souci arrivait, je crois que ce n’est pas à l’animal que j’en voudrais mais à moi!

Il faut également savoir que le furet aime bien le jouet qui couine et les bébés dans leurs premiers mois ont apparemment, d’après ce que j’ai pu lire, quelques ressemblances. Il faut donc ne jamais mettre à porté d’un furet un bébé. Il pourrait le mordre non par méchanceté mais peut-être par curiosité… Le hic avec le furet est que de par sa taille et son manque d’agileté , il reste accessible pour l’enfant qui peut croire que le furet joue encore. Le chat peut sauter en hauteur, le chien se réfugier dans vos pattes ou aboyer d’une certaine façon… C’st pour cela qu’il faut bien connaitre son furet et reconnaitre les signes d’agacement: on a tous nos jours. C’est ça aussi le respect de l’animal.

En résumé, avoir un furet et un enfant oui une fois que l’enfant est assez grand pour avoir appris à respecter l’animal et qu’un adulte ne soit jamais loin. Mais n’est-ce pas des règles valables pour tout animal?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

Advertisements

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Dame Praline. dit :

    Timon est stérilisé chez nous ( et heureusement !!!!! ^^) pour les jeux il adore ma fille aussi, et pour les câlins c’est plutôt chez moi qu’il se réfugie ^^

  2. ParoleDeMaman dit :

    Nous on a un lapin (là je crains plus pour le lapin que l’inverse… ^^) et un chat.
    Chat au caractère un poil imprévisible et qui n’hésite pas à s’attaquer à plus grand que lui (même à notre ami barraqué de plus de 2 mètres…). Alors les câlins c’est toujours sous surveillance !
    Heureusement, quand il s’agit de notre fils ce chat psychopathe prévient toujours quand il commence à en avoir marre. Et c’est clair que l’avantage par rapport au furet c’est qu’il peut se sauver en hauteur quand il veut échapper au P’tit Loup.

  3. j’ai un chien, un jack russell .. elle est gentille mais tres vive, tres instinctive et surement un peu jalouse quelquepart … on se mefie toujours, c’est une prudence de tous les instants! un animal reste un animal 😉

  4. pomdepin dit :

    Ça a quand même l’air plus compliqué qu’avec notre chat. Mais ils sont tous mignons!

    1. theworkingmum dit :

      Je confirme, un chouillat plus de surveillance!!

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s