Bien vivre ses vacances (et les trajets)

Au vu du titre, vous vous dites « mais elle est pas bien celle-là comment ne pas bien vivre ses vacances??!! » (avec peut-être un petit WTF hihi). Je t’assure que quand tu deviens parent, c’est possible!! Je te livre le petit guide de survie  fruit de mon expérience depuis 3 ans sachant que nous avons déjà réalisé:

  • 2 allers-retours Paris – île de la Réunion en avion quand ma fille avait 3 mois, 12 mois, 18 mois
  • 5 allers-retours Paris -Marseille en train avec un changement
  • 2 allers-retours Paris-Toulon en voiture
  • 1 aller-retour Paris-Montréal en avion quand ma fille avait 2 ans et demi
  • 2 matinées en bateau à la rencontre des baleines quand ma fille avait 3 mois et 18 mois
Bébé tient son doudou sur le bateu: pourvu qu'il ne tombe pas à l'eau!
Bébé tient son doudou sur le bateau: pourvu qu’il ne tombe pas à l’eau!

Limiter le décalage horaire (ou prévoir le temps de récupérer)

Je rêve de visiter la Californie à nouveau mais avec 24 heures d’avion, je ne pense pas le réaliser avec ma fille de 3 ans ; je rêve de visiter Madagascar mais je vais attendre pour des questions sanitaires que ma fille soit encore un peu plus grande ; je rêve de faire un safari en famille mais je vais attendre que ma fille soit un peu plus grande pour comprendre et se souvenir un peu mieux…

On est souvent tiraillé par son envie de voyage mais il faut prendre en compte les capacités de son enfant. Quand nous sommes allés au Québec, il y avait 6 heures en moins. Nous avions prévu de rester un peu sur Montréal avant d’entamer notre road trip afin que tout le monde s’y fasse… Il a bien fallu 4 jours à ma fille de 2 ans et demi pour s’y faire. 4 jours où tu vis en décalé et il faut pouvoir le gérer quand on n’a qu’une envie… Etre dehors et visiter plutôt qu’enfermé dans sa chambre d’hôtel!

Anticiper une météo « défavorable » avec des plans B

Arrivés au Québec, nous avons eu une météo superbe qui s’est vite gâché… Pas d’été indien bien que nous étions tout début septembre. Malheureusement, nous avions prévu d’être au grand air. Équipé d’un pull et d’un manteau avec capuche, nous avons pu sortir tout de même et profiter des beaux paysages… Jusqu’au jour où il a plus non stop pendant 2 jours. Nous étions alors en pleine nature, un peu forcé de rester enfermé. Autant dire que ça a bien gâché les choses! Pas de plan B vraiment possible: ni wifi, ni magasin… Et tu n’as pas l’équipement chez toi pour improviser d’autres activités comme la pâte à sel… Il est impératif de respirer un bon coup et de se dire « bon, comment improviser différemment? » par exemple en raccourcissant le séjour, ce que j’ai déjà fait, ou en anticipant sur l’étape suivante…

A l’inverse, trop chaud n’est pas toujours possible! Nous étions sur la plage pour Noël sur l’île de la Réunion, bébé de 9 mois sous le bras, même sous le parasol, il faut pouvoir éviter les heures du zénith et encore une fois rester enfermé alors que dehors… Il fait si bon!!

Penser à des activités 100% enfants

Quand je pars en vacances, je ne regarde plus seulement les activités culturelles mais aussi les balades de niveau facile, les activités sportives adaptées aux tout petit, les zoos… J’essaye de me dire un jour sur deux pour que tout le monde y trouve son compte. Je réduis la liste des choses que je veux voir à une petite priorité afin de ne pas être frustrée ! On peut aussi allonger la durée du séjour ou carrément faire sans les enfants, après tout?! Tout ne leur est pas forcément adapté!

Sélectionner une tranche horaire de transport adaptée au rythme de l’enfant

Ma fille se lève relativement tôt et fait sa sieste vers 13H. J’essaye alors de faire les trajets en voiture à cette heure là quand ils durent 2 à  3 heures, ou si je dois prendre le train, soit je prends un billet de train vers 9 heures pour arriver sur mon lieu de vacances vers 13H, ou je prends 13H pour que de suite le train berce ma fille. Je fais attention aux horaires des changements pour qu’ils ne tombent pas pendant la sieste ce qui réveillerait ma fille… Et la rendrait très grincheuse!!

Plus tard, quand il n’y aura plus la sieste, peut-être que je préfèrerais voyager vers midi pour faire le repas dans le train et faire passer le temps plus vite?

Bien sûr, choisir son horaire de voyage n’est pas forcément toujours possible. L’avion pour la Réunion a un décollage en soirée pour un vol de nuit…

Prévoir le pire (ou presque)

Je suis toujours méga équipée. Je me dis « et si on restait bloqué plus longtemps? ». A l’époque j’avais donc plusieurs couches en plus, des petits gâteaux, des briques de lait, des jouets, le doudou et la tétine, voire carrément un habit de rechange! C’est très pratique en voiture car on connait l’heure de départ mais pas l’heure d’arrivée! J’ai même une check list officielle pour les trajets en voiture.

On peut se dire aussi: et si on me perdait ma valise et se prendre une paire de chaussettes (entre autre) d’avance et du change aussi pour nous!

Trouver le bon équipement pour bébé

Au Québec, une chambre pour toute la famille… Je te l’avoue que ça a été galère? Ma fille ne voulait pas dormir si on ne dormait pas nous aussi sauf que le lendemain elle était épouvantable! Pas facile à gérer et vrai point auquel il faut penser! Parfois elle dormait dans notre lit, parfois dans un lit parapluie ou parfois dans un grand lit… Il a fallu anticiper ce 3è lit (et le budgéter). De même pour la réservation de la voiture, nous avons du louer un siège auto et crois moi, ça peut paraître simple mais ça peut doubler le coût d’une location de voiture!!!

Mettre bébé dans son siège auto peut devenir vite galère

Cap sécurité

Pour les trajets en voiture, j’ai une seule trouille: qu’elle me claque dans les mains. Je demande toujours à super-papa-chéri de vérifier les niveaux et le gonflage. Je prends le temps également de regarder si bébé a le bon siège auto adapté (merci Kiddy) avec le pare-soleil ou la vitre teintée!

La sécurité ne s’arrête pas à la voiture: la trousse de secours est prête avec la crème solaire (été comme hiver) ou maillot anti UV (lunettes et chapeau), les solutions anti-moustiques (crème ou moustiquaire) etc

Bien sûr avant de penser à tout ça, on a les passeports pour tout le monde, photocopie ou le scan sur la boîte email, et le carnet de santé des enfants!

Il était hors de question à mes yeux d’arrêter de voyager parce que j’avais un enfant! Je pense qu’on peut vraiment presque tout leur faire faire mais que pour optimiser il y a tout de même des petites choses à prévoir…

Avec tous ces conseils, il est temps de souhaiter un bon été! Que vous partiez ou non, profitez!

 Des astuces ou contre exemples, je t’en prie, partages!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. wondermomes dit :

    Merci pour ce point complet, moi aussi je suis une parano qui prend peut-être trop mais au moins, je n’ai jamais été prise au dépourvu en cas de souci.

  2. c’est vrai que c’est un peu plus compliqué de voyager avec des enfants … du moins ca demande plus d’organisation!
    et au plus ma fille grandit, au plus je trouve ca dur

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s