Bilan de sa première semaine à l’école maternelle

Une semaine que ma fille est une grande. Enfin, je crois !  En tout cas, cela fait bien une semaine qu’elle va à l’école maternelle et ça nous fait toujours autant bizarre.

Les deux premiers jours ont été progressifs puisque surper-papa-chéri était allé la chercher après une et deux heures « seulement ». Ces deux premiers matins ont été durs. Des enfants qui pleuraient, des adultes qui ne s’entendaient pas parler tellement le niveau sonore étaient fort… Une assistante maternelle qui faisait de son mieux et une maîtresse plus occupée à prendre des photos qu’à réconforter les enfants qui pleuraient. Cette maîtresse est totalement indifférente aux enfants et la preuve en est, certains s’enfuient de la classe et elle ne s’en aperçoit pas. Heureusement, d’autres parents les rattrapent… Le premier jour une petite fille a même été jusqu’à la porte principale de l’école (sous l’œil de la directrice). Le lendemain, un petit graçon a tellement pleuré qu’il en a vomi. Bref, un joyeux bazar cette rentrée. On va essayer de rester calme mais samedi, une réunion est prévue entre l’équipe pédagogique et les parents… Il y en a déjà des choses à dire.

ecole-maternelle-rentrée1

Moi qui pensait que je n’étais sensible qu’à ma fille, je voulais prendre ces enfants dans mes bras, détourner leur attention, leur montrer l’escargot, attendre qu’on s’occupe d’eux avant de partir… 28 enfants pour une maîtresse et une assistante, ça fait pas lourd. 28 enfants qui ne se connaissent pas, 28 enfants qui découvrent un nouveau lieu, 28 enfants qui ont eu des vacances collées-serrées avec leurs parents sans doute… Cela fait un grand choc et pour tout le monde !

Dès les jours suivants, ma fille a mangé à la cantine, dormi à l’école et a profité de la « récréation » comme elle dit, c’est « quand la cloche sonne ». Heureusement, il fait beau pour le moment. Systématiquement, nous venons à 16H30, qu’il y ait eu classe ou activités. 16H30, elle est rincée. Crevée. Direction la maison où nous faisons des activités au calme avant d’essayer de manger plus tôt, prendre le repas plus tôt et la coucher plus tôt. L’impact du rythme se fait déjà sentir.

ecole-maternelle-rentrée2

Elle le prend bien de rester à la cantine et de faire la sieste à l’école. Je n’ai pas l’impression qu’elle ait été surprise. Tchoupi à l’école nous a sans doute beaucoup aidé, elle me demande la lecture tous les soirs.

Je ne sais pas si 3 ans finalement ça ne fait pas un peu tôt. Je sais, je sais, c’est la maman qui parle. Quand je regarde toutes ces difficultés, les conditions d’accueil… Pas facile d’être sereins et encore nous sommes organisés pour ne pas la chercher à 18H !!

Ce qu’elle retient de sa semaine « il faut s’asseoir sinon la maîtresse va fâcher, faut bien écouter sinon la maîtresse va fâcher »… heu, comment dire? Bien entendu qu’à 28 enfants, il y a un certain cadre à donner.

Il y a aussi un panier à doudou. Ma fille l’y dépose sans souci mais pour la tétine c’est plus dur… Ce sera son gros point noir sur lequel il va falloir travailler mais ça on le savait !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

Publicités

11 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Vervaine dit :

    Bonjour,
    pas évident ces rentrées de nos bout de choux, pour les enfant et autant pour les parents !
    Moi aussi, ça me pose beaucoup de questions. Est-ce trop tôt? L’école maternelle n’est pas obligatoire, c’est souvent nous, parents qui voulons y mettre nos enfants (pour des raisons + ou – avouables: c’est moins cher qu’une nounou/la crèche, ils vont se faire des copains/copines, ils vont apprendre à vivre en société…) Mais après, ça dépend surtout des enfants !
    Et des maitres(ses) aussi, car quand je lis vos récits, je suis assez effarée (les maitresses qui ne rassurent pas les enfant en Petite Section, bordel !
    Pour le coup, j’adore la maitresse de ma fille, qui prend les petits dans ses bras quand ils pleurent, qui leur parle…
    Après, les écoles alternatives, c’est une solution aussi mais faut en avoir près de chez soi, et avoir les moyens !

  2. bouh ca doit vraiment pas etre evident de laisser son bébé dans ces conditions … ! j’espere que ta puce va bien s’y faire rapidement, et vous aussi !

  3. zozomum dit :

    Olalala ma pauvre. Moi qui étais stressée je comprends que tu es peur. Les classes ont débuté à 35 ici !!! La folie , maintenant une classe a ouverte et ils sont 28. Les maîtresses soufflent !

    Par contre niveau pleurs je trouve qu’elles ont bien mieux assuré ! Et niveau sécurité ça craint un Max !!!! Pour ce qui est de mettre les enfants à 3 ans l’école …. Je suis comme toi … Je pense que des classes d’une 15 d’enfants seraient bien mieux adapter pour suivre leurs besoins ….

  4. pomdepin dit :

    28 c’est beaucoup! C’est la norme en France? Dans mon école, nous accueillons des enfants malentendants dans les mêmes classes que les enfants entendants, il y a donc, pour un maximum de 30 élèves : une instit, 2 assistantes, 1 assistante pour les malentendants, plus des assistantes individuelles pour les enfants présentant un problème ou retard de développement. Bref, on se retrouve à un adulte pour 5 enfants.

  5. Bernieshoot dit :

    28 c’est énorme, la maternelle est un atout de notre éducation, dommage d’y mettre de moins en moins les moyens.

  6. Chez nous, ils sont 25 pour une maîtresse et une assistante mat’ et on a toujours l’impression de déranger la maîtresse. Elle n’est pas communicante, elle regarde tout le temps de travers. Au début, je pensais que le matin, ils terminaient à midi (c’est 11h25 mais quand je lui ai demandé, elle m’a dit 30))et je me suis pointée à 11h50. Elle avait oublié que mon fils ne mangeait pas à l’école et l’avait descendue à la cantine. Moi, j’étais déjà paniquée, genre « où est mon fils ? ». Deux jours plus tard, j’arrive à 11h30. Mon fils est tout seul et a son pantalon baissé (il venait d’aller à la toilette et personne ne l’avait aidé à le remonter). Depuis, je viens à 11h20 mais là, quand j’arrive, je vois bien que je dérange car j’interromps la fin. Tant pis, je préfère ça à laisser mon fils livrer à lui-même. J’ai envie de demander à la maîtresse »si elle a un problème ». J’essaie de supporter un peu. Je sais qu’elle est débordée mais le courant ne passe pas !

    1. theworkingmum dit :

      Quelle horreur!! Courage, courage!! Il n’y a pas de réunion de rentrée de prévue? Je pense que si on est plusieurs à porter le même message… Sait on jamais! Heureusement, je n’ai gardé que le souvenir de maitresses gentilles!!

      1. Si, la réunion est demain heureusement !

      2. theworkingmum dit :

        Cool, on se fera un debrief !

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s