Ma nouvelle relation avec les marques grâce à Twitter

Pendant longtemps, j’ai pris le parti de me taire quand je n’étais pas une cliente satisfaite. Avant. Bien avant. Je me disais qu’après tout ce n’était pas très grave, pas essentiel, qu’il n’y avait pas mort d’homme quoi. Si je n’étais pas satisfaite, je n’achetais plus et puis c’est tout. Verdict du porte-monnaie!

Maintenant, je me laisse moins faire. D’une part, j’ai grandi alors j’ai une plus grosse voix, sans doute j’ai pris du caractère (surtout)… Et les réseaux sociaux sont apparus. Mine de rien, les réseaux sociaux ont pas mal changé notre rapport aux marques. Quand on aime on le dit et c’est ça se voit. Quand on n’aime pas, on le dit et c’est encore plus visible : 44% des acheteurs en ligne ayant eu une mauvaise expérience en parlent à leurs amis, 62% des consommateurs basent leurs achats sur leurs expériences passées, 53% des gens sur Twitter recommandent des produits par leurs tweets, 93% des décisions d’achat sont influencées par les médias sociaux… (J’en ai d’autres hein!)

Nous sommes dans une époque de transparence puisque la communication n’est pas seulement descendante : ce n’est plus seule la marque seule qui parle mais toute sa communauté : experts, clients, prospects, leader d’opinion… Cela oblige forcément à plus de transparence puisqu’il y a plus d’attente de la part du consommateur. On entend plus le retour des consommateurs aussi qui ne se lassent pas d’utiliser toutes les plate-formes à leur disposition pour faire savoir leurs avis : Tripadvisor, Google local, Facebook….
Etonnamment ou non, il y a même plus d’impact quand on parle pour la marque que la marque elle-même : 90% des consommateurs font confiance aux recommandations des internautes contre 14% à la publicité de la marque. The gag… Qui qui veut un community manager sera bien vite rentabilisé !

Voilà surtout ce que j’ai compris : nous sommes tous devenus des médias potentiels et un client insatisfait en vaut 10, moi je t’avoue que j’en ai surtout marre qu’on se paye la tête du client quand on sait à quel point c’est difficile aujourd’hui de faire du business. C’est surtout pour ça que je ne laisse plus passer quand j’estime qu’il y a « pigeon » sur mon front dans le regard de l’autre.
Par exemple, j’ai acheté des fruits chez Franprix. J’enlève la protection de la cagette, un fruit sur deux était pourri. J’avais jeté la facture. J’avais la flemme de rapporter au magasin, j’ai donc râlé sur Twitter.
Pas de réponse de la marque est synonyme pour moi de manque de considération. Je n’achète plus ou nettement moins chez eux et la carte de fidélité a depuis été mise à la poubelle!

Pourtant, 70% des marques répondent aux commentaires négatifs dans les 24 heures, à l’évidence Franprix n’en fait pas parti.

resauxsociauxrecommandations

J’ai acheté cet été des jolis sandales qui au bout d’un mois m’ont fait des cloques du feu de dieu parce que la semelle se décollait. Juste impossible à porter. J’ai ralé sur les réseaux et SAN MARINA m’a immédiatement répondu en me demandant de retourner en boutique avec la preuve d’achat. C’est assez délicat car il s’agit d’indépendants pas forcément au courant que la marque t’envoie. J’avoue être tombée sur une top de vendeuse qui a tout fait pour me satisfaire de suite! Appeler sa responsable au téléphone, m’expliquer pourquoi ça s’était décollé (donc prendre le temps), voir avec le cordonnier à côté, me rappeler pour me tenir informée… Bref, ce qu’il faut pour conserver sa clientèle!

Dernièrement j’ai encore ralé (comme quoi je me rattrape) sur Bravofly car lorsqu’on achète un billet d’avion, le prix indiqué est un « prix attrape mouche » : finalement frais d’agence + frais de carte bleue (WTF??!!) tu payes beaucoup plus. J’ai réservé un soir fatiguée, premier écran : bon tarif, second aussi… ET c’est au moment où tu choisis ta carte bleue que le montant change sauf que moi le moment où j’entre la carte bleue… C’est le moment où je suis déjà « confiante » car j’ai revivifié 2 fois le montant. Tu te sens donc bien lésée!

Dernier problème en date avec ANDRE et LA HALLE avec les bottes de ma fille achetées avec la mention CUIR… Au bout de quelques semaines… Tout l’avant est abimé, à un tel point qu’il est impossible psychologiquement de la laisser aller à l’école avec. Pourtant il me semble bien avoir payé le prix pour du CUIR…

chaussures-andre
Je te laisse juge si c’est une usure normale… 2 ou 3 mois d’utilisation

J’ai pas mal ralé sur ma banque (Caisse d’épargne) et pour cause : pas de réponse de mon conseiller, relance par téléphone ou mail, rien n’y changeait. En 15 secondes via Twitter, j’avais une réponse. 15 secondes : imagines !

Imagines toi le pauvre client qui n’a pas Twitter pour râler il fait comment?

Bon, parfois je suis contente des marques et je le dis aussi : j’ai d’ailleurs écris plusieurs fois comme sur Kiddy pour le siège auto, Weleda qui est au top et retweet ce que tu dis (bon procédé 2.0), Renault aussi avec ma nouvelle voiture m’a complètement ignorée (j’étais un peu déçue en tant que « cliente addict » n’ayant roulé qu’en Renault toute sa vie…) alors cela soulève une autre question : à quoi ça sert d’être sur les réseaux si on utilise pas les codes et bonnes pratiques des réseaux sociaux? On ne suit pas une marque jusque pour être pollué en plus de sa boite mail par de la pub sur les réseaux sociaux sur son profil : on attend d’autres types d’infos, une autre relation où on peut parler et être écoutée.

Bref, verdict du porte monnaie plus vrai que jamais. Je me suis fais ma ligne de conduite : une mauvaise relation client suffit à me faire aujourd’hui changer d’entreprise : la qualité du produit ou du service ne suffit plus du tout à me conserver comme cliente!

Et toi, aussi difficile? Déçue de certaines marques sur les réseaux?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

sources : admaker – le blog du modérateur 

Publicités

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. MissBrownie dit :

    Comme toi, maintenant, dès que j’ai un souci, je regarde sur twitter si la marque à un compte car je sais qu’il est plus rapide d’avoir une réponse comme cela.
    Bon généralement, c’est bouygues que je contacte mais ils sont au top.
    Edisac m’avait vite répondu également.
    Comme me mère n’est pas très réseaux sociaux, parfois je prends en main ses soucis 😛

  2. je suis plutot une raleuse silencieuse. si je suis pas contente, je claque la porte et je ne reviens plus mais sans rien dire
    je n’aurai jamais pensé à « raler » sur twitter 🙂 mais c’est une bonne idée. Après tout c’est important que les marques aient des retour client pour leur permettre de s’améliorer

    1. theworkingmum dit :

      C’est tout à fait ça : râler pour être constructif !

  3. Suis complétement d’accord avec toi. Auparavant je trouvais une excuse, c’est pas de leur faute, ça me saoule et cie, on l’a tous fait. Mais comme toi maintenant je le dis haut et fort et même si parfois ça ne sert à rien, au moins ça défoule et c’est déjà ça j’ai envie de dire. Dernier exemple en date Numéricable. En bon papa suis abonné à Bein Sport (ouais je sais personne n’est parfait). Numéricable est le seul opérateur qui n’a pas encore inclus Bein Sport 3 qui diffuse le handball… J’appelle une fois par mois depuis Septembre (Bein Sport 3 est arrivé le 15 septembre), et à chaque fois il me ballade…. C’est pour bientôt blabla, bref j’en passe… Tout ça pour dire que les marques se méfient des réseaux sociaux car effectivement elles se doivent d’être irréprochables car le retour de baton peut leur faire mal…

  4. aggieagit dit :

    Je n’ai pas encore utilisé les réseaux sociaux pour râler, mais là je compte bien le faire avec le magasin Camaïeu qui me gonfle en mélangeant articles soldés et non soldés, tout est fait pour se faire avoir….
    Je pense qu’effectivement les réseaux sociaux peuvent jouer en la faveur des clients quand ceux-ci n’ont pas de réponse par le SAV.
    Sinon je veux bien que les enfants abiment rapidement le bout de leurs chaussures, mais là quand même c’est effarant!!

  5. Pour ma part, je râle rarement sur les réseaux sociaux car j’évite les sujets perso. Pourtant, j’ai deux expérience de plaintes Twitter.
    La première avec taxi G7. Le service client m’a rappelé mais je ne sais pas vraiment à quoi ça a servi à part me dire ce que je savais déjà. Du coup, je n’utilise plus que les VTC.
    Seconde expérience avec Lancel. J’ignore si le lien de cause à effet est réel, mais toujours est-il que je n’ai finalement pas payé une réparation que je trouvais abusive (c’est assez long, donc si jamais ça t’intéresse, j’avais rédigé un billet).
    Bilan mitigé donc, quant à l’efficacité.

    Et rien à voir, mais j’adore le nouveau thème !

    1. theworkingmum dit :

      Comme quoi réseaux sociaux et blogs peuvent nous aider 🙂 Et merci pour le thème, j’ai changé sur un coup de tête ! Besoin de nouveauté 🙂

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s