Il faut avoir le coeur accroché ♡

Quand on y réfléchit, la vie commence par un cri. La naissance est selon les spécialistes notre premier traumatisme. Souffrir pour vivre…J’ai plutôt tendance à me rappeler quand mon coeur s’emballe et pour les bonnes raisons.

Quand j’ai rencontré super-papa-chéri, ce coeur qui fait « boum boum boum », cette voix qui tremble, cette peau qui s’hérisse… Quand je regarde ma fille, ce coeur qui parle et qui gonfle, ma poitrine est trop petite pour contenir mon amour.

Je le mets aussi à rude épreuve ce coeur avec le sport. Courir 20 km ou presque par semaine et faire aussi de la musculation. L’entrainer pour bien vieillir et voir ma fille voler de ses propres ailes, partir sereinement en me disant que j’ai vécu tout ce qu’il me fallait vivre et partir en paix. Se dire que demain n’est pas utile, tout a déjà été vécu… On est jamais prêt je pense. Même âgé, même avec de grands enfants autonomes. Car on a ce coeur qui bat qui nous rappelle que l’on vit avec tout un lot d’émotions.

J’ai le coeur qui se soulève aussi. C’est plus rare. Heureusement. Un coup de poignard. Psychologique. La mort de proches. Le coeur existe toujours mais il se barricade. Il refuse de gonfler de bonheur. Généralement la tête s’en mêle. C’est guerre mieux.

Ma vie, c’est mon coeur. Ce n’est pas ce que je dis, c’est ce boum boum à l’intérieur qui me dit que je suis vivante, que je fais partie de l’humanité et de cette planète. Quand je peux pleurer devant les infos, devant un reportage, devant un film ou parce qu’on pleure devant moi.

Ce qui s’est passé ce 13 novembre est à cause de personnes qui ont oublié de vivre avec leur coeur. Parce que le lavage de cerveau a été plus fort que l’amour.

J’ai réagi tout le week-end avec mon coeur, à pleurer au moins 20 fois devant toute cette tristesse, à me dire et si cela avait été moi, pire mon homme et moi ensemble, et quel avenir pour ma fille? En plus de la merde écologique, du chômage, des maladies, le risque terroriste peut-il encore se rajouter? Comment éduquer son enfant dans ces conditions? Je ne pensais pas un jour parler comme les ancêtres et commencer mes phrases par « de mon temps »… Et si mon temps était finalement meilleur? Mon coeur se serre.

Pour oser vivre pleinement, oui, il faut avoir le coeur accroché.

heart - 2

Mes condoléances aux victimes d’attentats #prayforparis #prayforhumanity

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s