Quitter la chambre des parents

Ma fille a 5 ans et tout un concours de circonstances a fait qu’elle n’a officiellement quitté notre chambre à coucher que ces derniers jours. Ici, c’est la rentrée scolaire est effective depuis presque une semaine. Grande section. Dormir dans sa chambre comme une grande allait donc de soit. Ou pas. Si nous lui avons procuré une vraie belle chambre dès ses 18 mois, elle a toujours préféré notre lit ou notre chambre. Pour ou contre, je ne sais pas chacun son avis mais voici nos raisons.

Retour en arrière : le cododo avec bébé pour favoriser l’allaitement

A la maternité, la première nuit fut agitée. Je voulais garder ma fille près de moi mais fut soulagée de voir le jour se lever. Des pleurs et des pleurs. Elle ne voulait pas le sein et seule la tétine l’a calmée. Une autre puéricultrice vient me voir et s’insurge : quoi déjà la tétine en bouche alors qu’elle n’a pas encore pris votre sein ? (Comme quoi, personne n’est jamais en phase) Bah Bah Bah + yeux ronds

L’allaitement a bien démarré. Mais la nuit arrivant, que faire. C’est là que la puéricultrice me dit : bébé a été dans un cocon pendant 9 mois a entendre vos bruits, votre coeur battre… Dormez avec ! Avec ses réflexes, il écarte les bras et touche les parois de son berceau en plastique, il y a de quoi crier et demander à l’aide ! Pas con, c’est ce que je me suis dis. J’avais un coussin d’allaitement, je me suis calée. Bébé sur mon ventre, légèrement inclinée… Je crois bien… Le lendemain, le réveil fut délicieux : on avait passé un super nuit ! Une ou deux tétées et hop, rendormies ! J’ai trouvé cette expérience de dormir avec son enfant si géniale, je voulais que super-papa-chéri lui aussi ressente ce que ça fait : être près de son enfant.

J’ai allaité ma fille jusqu’à ses 6 mois. Pendant 6 mois, ce fut vraiment génial cette proximité. Après tout, les mammifères dorment avec leurs enfants ? Ma fille commençait sa nuit dans son petit lit à côté du notre et lorsqu’elle se réveillait pour manger, elle finissait dans le notre (souvent je m’endormais alors qu’elle était encore au sein).

A 6 mois, je sentais qu’elle demandait de plus en plus et surtout la nuit ! La tétine n’y faisait rien. Nous avons donc accéléré le sevrage (façon de parler il a duré 3 semaines) et passé aux compotes de pommes. Nous avons alors déménagé dans le salon notre chambre à coucher pour laisser le coin nuit à notre fille. Le sommeil fut alors vite réglé. Bébé a alors 9 mois.

De 9 mois à 2 ans : un lit et une chambre pour elle toute seule !

C’est la belle vie : ma fille se réveille en chantant (parfois), en gazouillant (aussi parfois)… Elle a sa chambre et nous la notre. Les siestes sont super bien réglées et quand tu es une maman en congé parental TU EN AS BESOIN !! Congé façon de parler… Working mum tu as tout compris à mon pseudo c’est du boulot !

Nous déménageons à ses 18 mois. Elle découvre alors une nouvelle chambre, un autre lit à barreaux mais tout va bien. Tout roule !

Arrive le lit de grand et tout fout l’camp !

Quand ma fille fut propre, dégagée la table à langer et donc dégagé le lit à barreaux ! Elle est grande alors lit cabane… Toutes les peluches envahissent le lit, une petite liseuse… Trop chouette, un vrai cocon… CAUSE TOUJOURS !

lit-blanc-cabane-alinea-02

C’est l’époque des cauchemars : hop dans le lit (le notre)

C’est l’époque des histoires : « on peut faire les histoires dans votre chambre et après tu me mets dans la mienne quand je dors » (j’ai pas vu mal, elle non plus sans doute)

C’est l’époque où elle se lève trop tôt, beaucoup trop tôt et donc vient te voir. Toi, tu t’es couchée il y a 3 heures, alors tu soulèves la couette pour lui dire « allez encore un peu »… Parfois ça marche, parfois ça marche pas.

En tout cas, l’enfant comprend bien que le lit de papa et maman est bien douillet et que dormir seul : pfff, c’est triste !

Vient l’heure des NEGOCIATIONS. Pour pas que l’heure du coucher devienne un drame, oui les histoires seront dans notre lit. Et puis après tout la nuit on dort, ça gêne si elle reste là? Bref… De plus en plus dur ! « J’arrive pas à dormir quand tu es avec nous » lui dis-je, « je mets le petit matelas à côté par terre » répond elle (elle parle du matelas du lit à barreaux que j’ai gardé – Mais pourquoi!!!???) OK. Et c’est vrai que c’est arrangeant : des amis viennent à la maison et prennent systématiquement sa chambre : il y a de quoi changer de territoire. Mais voilà : moi, je veux lire avant de dormir et c’est incompatible niveau horaires. Alors j’ai sévi.

Grande section = dormir dans ta chambre !

Elle a été prévenue et d’ailleurs elle l’a affirmé elle même. Oui, elle dormira dans sa chambre parce que c’est une grande. Les histoires, je lui fais dans son lit, je lui caresse le dos et elle s’endort doucement… Le chat au pied du lit et je m’en vais dans mon lit…

Jour 1 : nickel

Jour 2 : cauchemar, elle finit dans notre lit

Jour 3 : nickel (négocations – j’ai gagné)

Jour 4 : super-papa-chéri a ronflé – Je suis allée dormir dans le lit de ma fille (un futon de 140 cm) No comment. J’ai profité au réveil de la voir endormie, si belle, si détendue, la peau si douce… Oui ! Ces petits moments qui comptent !

Jour 5 : nickel

Bref, pourvu que ça dure !

Ma fierté : faire que cela ne soit pas une punition, l’accompagner dans ce changement, quand elle était prête (un peu plus qu’avant quoi)… Mon sommeil commençait a être impacté (j’ai oublié ce détail des coups qu’elle donne la nuit), mon petit temps de loisirs aussi. C’est le point important : trouver l’équilibre entre l’éducation, le besoin de l’enfant et le notre. Principes et réalité.

Et chez vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s