Les bienfaits du camping pleine nature en famille

Nous avons profité du week-end de Pâques pour (ne pas manger de chocolat et être loin de la tentation) décompresser et partir faire du camping entre amis avec les enfants. L’occasion de surtout ne pas prendre l’ordinateur, mon véritable bourreau depuis que j’ai créée ma société (ceci étant dit et écrit). Au delà de récupérer le temps et de respirer à grandes bouffées, le camping est un réel bon moment en famille différent de toute vacance en hôtel.

Les bienfaits du camping en pleine nature

  • Profiter d’activités en famille. Ce n’est pas qu’au quotidien, rien ne se fasse en famille mais n’avez vous pas remarqué que c’est la course ? Préparer les repas, prendre la douche, prendre le repas… Nous avons beau prendre un peu de temps tous les jours, j’ai parfois ce sentiment que ce n’est pas suffisant. Grâce au camping, jouer aux cartes ne se fait pas entre deux tâches qui occupent l’esprit, faire du feu devient un véritable moment d’apprentissage et de partage pour tous… Au camping, les activités sont déconnectées du quotidien, quelqu’un s’ennuie ? La facilité de la TV par exemple n’est pas possible ! On respire, on observe, on se balade, on se baigne, on regarde les étoiles… Bref, on fait autre chose. On se vide pour mieux se ressourcer !
  • Laisser les enfants crier, sauter sans craindre pour les voitures ou les voisins. Bien sûr ici je fais la différence entre le camping « encadré » et sauvage. Nous avons choisi un coin sur la route de Cilaos où il y a un peu d’eau pour se baigner, loin de toute aire aménagée. Résultats : des enfants qui jouent sur les rochers, qui crient, qui courent… Bref, des enfants quoi ! Le plaisir de laisser faire et de ne pas être derrière !
  • Tester ses qualités d’organisateur : nous sommes partis une nuit et c’est mine de rien déjà toute une organisation ! Prévoir pour les repas, l’eau, l’hygiène, les draps, en cas de froid et de chaud… Installer la tente n’est pas une mince affaire (3 secondes tu parles), gonfler les matelas etc. Je me suis dis « Wahou tout ça pour 24 heures ! » mais oui ça vaut le coup : tu le fais une fois et tu es tranquille ! (Au moins pendant 24 heures). Si tu as oublié l’essuie tout comme nous, tu rinces tes doigts dans la rivière, si tu as oublié le pain, tu manges sans pain… Bref, tu apprends à te rationaliser et ça, les enfants ont vite compris qu’au camping quand y a pas, y a pas ! Etrangement, ça se gère beaucoup mieux qu’à la maison !
  • (Re) Trouver le rythme de la nature : la nuit qui tombe, le chant des oiseaux le matin, les montagnes de Cilaos, j’ai ressenti une grande décompression ! Dormir dehors à la belle étoile, si simple mais si rare ! Le camping est donc l’activité rêvée pour s’aérer la tête sans que ça coûte une fortune ! Pas besoin d’aller au bout du monde, découvrir à 2 heures de route la nature peut valoir le coup ! Décompresser peut être déstabilisant, j’avais même amener 2 livres avec mon bloc notes mais j’ai du lire à peine 10 pages.
  • Manger des chamallows sans complexer : qui dit camping dit chamallows à faire griller au dessus du feu (et donc les pics à ne pas oublier) ! C’est un moment court mais que tous les enfants attendent avec impatience !

Pour réussir sa virée camping en pleine nature

Tu l’auras compris lecteur, je fus comblée par mon week-end au camping sauvage et cependant le fiasco n’a pas été loin : oubli de la trousse de secours, manque d’eau, pas de vêtements de pluie (à notre décharge nous étions à une heure de la maison et sur La Réunion)…

C’est pourquoi je partage une rapide liste de l’organisation pour être sur de kiffer l’expérience !

  • Pour le sommeil : oreillers, matelas gonflable (+pompe), tente familiale, draps, sacs de couchage (c’est ce qui rempli la voiture)
  • Pour les repas : le cake déjà tout pret, le gâteau aux pommes maison déjà tout prêt, chips, saucissons, fromage, bref remplir la glacière et surtout des boites en plastique sinon les fourmis et autres insectes s’incrustent… De la boisson (hé oui surtout!), assiettes, gobelets, couverts en plastique et des serviettes. Le grand sac poubelle pour ne rien laisser dans la nature (une évidence).
  • Pour s’occuper : livres, jeux de cartes, maillots de bains si comme nous tu as choisi une rivière non loin pour te poser…
  • Pour l’hygiène : un déodorant (je ne peux m’en passer), des lingettes, des brosses à dents, une brosse à cheveux et c’est tout ! Nous nous sommes rincés dans la rivière et c’était très bien !
  • Pour le change : un vêtement pour le lendemain, un pull pour la nuit…
  • Pour le camp : briquet, gaz, lampes frontales, corde, ficelle, bache… Nous avons pu ainsi construire une protection contre le soleil
  • Pour la santé : doliprane et désinfectant

Il en faut pour tous les goûts c’est une certitude. C’est pourquoi le format « je plante ma tente n’importe où » peut être un peu trop extreme. Je l’ai moi même osé seulement arrivée sur La Réunion car il n’y a pas de prédateur comme les ours au Canada par exemple ! (Rappel ici)

D’ailleurs lors de notre séjour chez les cousins, notre nuit au camping fut dans des tentes déjà aménagées avec vrai plancher et frigidaire (à l’extérieur because of les ours), blocs sanitaires et cela n’avait rien enlevé au charme de la nature !

Pour ceux qui n’aiment pas faire l’impasse sur l’hygiène (car je trouve que c’est le plus gros point), nous avions également testé la roulotte, très original, et la cabane dans les arbres en Vienne, tout aussi original.

Chacune de ses expériences de pleine nature en dehors de mon quotidien furent réellement ressourçante, de quoi me rappeler que le bonheur est parfois très accessible !

Et chez vous ? Qu’est-ce qui vous permet de souffler un bon coup ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma Page sur Hellocoton

Advertisements

Inspiré? Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s